Sortir à Lyon

Initiales B.B.

Chan­son. C’est ce qui s’ap­pelle un joli cadeau de prin­temps. Benja­min Biolay, qui n’était pas à l’af­fiche des Nuits de Four­vière pour une fois cet été, vient d’an­non­cer sa première date lyon­naise de tour­née : il sera au Ninkasi Gerland le 26 novembre prochain, et vous pouvez d’ores et déjà prendre vos places (là, là, ci-dessous)… D’autres date sont à venir au Radiant-Belle­vue de Caluire et au Tobog­gan à Déci­nes… Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, en atten­dant de décou­vrir son nouvel album, Grand prix, le 26 juin prochain, vous pouvez écou­ter ici-bas son premier extrait : « Comment est ta peine ? ». L’his­toire ne dit pas si elle est adres­sée à Vanessa Para­dis ou Chiara Mastroianni, à ses amours d’an­tan (nous, on serait plus Chiara, mais bon…), mais on retrouve ce qui a toujours fait son univers : une espèce de disco mélan­co­lique, avec des paroles post-déprime sur fond de beats assez dansants, nappées de cordes roman­tiques comme un souve­nir des grands senti­ments… Ce premier album solo depuis 2017 s’an­nonce donc comme un bon cru, road trip sur la magie du voyage, même en soli­taire. Tout un programme, pour le plus amou­reux des grands soli­taires de la chan­son françai­se…

Vous pouvez écou­ter le premier extrait du nouvel album de Benja­min Biolay, Comment est ta peine ?, << ici >>.

Vous pouvez réser­ver vos places pour la date du 26 novembre en live au Ninkasi Gerland << >>.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

Jamie Cullum ouvrira Jazz à Vienne 2021

Report. Ce ne sera évidemment pas pour 2020, mais pour 2021 ! Après l'avalanche d'annulations des festivals d'été, voici les bonnes nouvelles pour après qui affluent : vivement le printemps... 2021 ! Le défilé et la Biennale de la danse devraient enfin revoir le jour, et Jazz à V...

Roof­top, cock­tails et ping-pong

Ce n’est pas la mer mais on pourrait presque entendre les vagues. Avec ses bouées suspendues, son bar à mojito et sa table de ping-pong, le toit du Mama Shelter est le repaire rêvé pour se sentir en vacances avant l’heure que vous souhaitiez déjeuner, diner ou tout simplement boi...