Sortir à Lyon
Partager cet article :

Initiales B.B.

Chan­son. C’est ce qui s’ap­pelle un joli cadeau de prin­temps. Benja­min Biolay, qui n’était pas à l’af­fiche des Nuits de Four­vière pour une fois cet été, vient d’an­non­cer sa première date lyon­naise de tour­née : il sera au Ninkasi Gerland le 26 novembre prochain, et vous pouvez d’ores et déjà prendre vos places (là, là, ci-dessous)… D’autres date sont à venir au Radiant-Belle­vue de Caluire et au Tobog­gan à Déci­nes… Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, en atten­dant de décou­vrir son nouvel album, Grand prix, le 26 juin prochain, vous pouvez écou­ter ici-bas son premier extrait : « Comment est ta peine ? ». L’his­toire ne dit pas si elle est adres­sée à Vanessa Para­dis ou Chiara Mastroianni, à ses amours d’an­tan (nous, on serait plus Chiara, mais bon…), mais on retrouve ce qui a toujours fait son univers : une espèce de disco mélan­co­lique, avec des paroles post-déprime sur fond de beats assez dansants, nappées de cordes roman­tiques comme un souve­nir des grands senti­ments… Ce premier album solo depuis 2017 s’an­nonce donc comme un bon cru, road trip sur la magie du voyage, même en soli­taire. Tout un programme, pour le plus amou­reux des grands soli­taires de la chan­son françai­se…

Vous pouvez écou­ter le premier extrait du nouvel album de Benja­min Biolay, Comment est ta peine ?, << ici >>.

Vous pouvez réser­ver vos places pour la date du 26 novembre en live au Ninkasi Gerland << >>.

Le meilleur groupe de garage rock à Feyzin

Vingt ans que les infatigables Black Lips sont le meilleur groupe de garage rock du monde. Vingt ans que d’autres tentent de leur chiper le titre, sans jamais y parvenir. Comment expliquer une telle longévité ? Leur exceptionnelle présence scénique – plus punks que tous les punks...

Vous repren­drez bien encore un peu d’Alain Souchon ?

Il fallait le voir mettre un pied sur la scène de Fourvière cet été, guitare en bandoulière, entamant en solo Allô maman Bobo instantanément repris par le public. Souchon cache bien son jeu : à 77 ans, il prend encore des cours de chant, ne se fiche pas de son public en signant u...

Totorro fait son ciné-concert de l’amour

Le post rock a fait beaucoup de bien à la musique de film. Peut-il en faire autant au roman-photo ? Quinze ans après sa sortie on se souvient encore de l’excellente bande originale par Mogwai de Zidane, un portrait du 21ème siècle, sans laquelle le film n’aurait sans doute pas eu...

Le rock bien raide des Viagra Boys au Trans­bor­deur

A lui seul, leur nom est annonciateur d’une musique puissante et virile (si on peut encore se permettre d’employer cet adjectif en 2021). Originaires de Stockholm où ils ont chahuté toutes les scènes underground, les Viagra Boys débarquent à Lyon avec leur déferlante de rock punk...