Sortir à Lyon
Partager cet article :

Supers­pec­tives, festi­val impromptu

Jazz. Surprise, il y a bien un festi­val de musique sur la colline de Four­vière cet été, ou plutôt un non-festi­val. Après une première édition l’an­née dernière, puis l’an­nonce de l’an­nu­la­tion de la seconde pendant le confi­ne­ment, Supers­pec­tives est fina­le­ment revenu s’ins­tal­ler sur la terrasse de la maison de Lorette, avec une program­ma­tion ramas­sée, fidèle à son esprit, ouvert à toutes les musiques contem­po­raines, avec un certain penchant pour la musique mini­ma­liste. 

Au programme, beau­coup de piano, comme une soirée autour des compo­si­teurs mini­ma­listes oubliés (il n’y a pas que Philip Glass dans la vie), des “Vinyles Club” pour s’am­bian­cer à l’heure de l’apéro mais aussi de la danse, des séances de cinéma en plein air et des visites de l’an­cienne demeure de Pauline Jari­cot en compa­gnie de l’ar­chi­tecte des monu­ments histo­riques himself, Didier Repel­lin. Ajou­tez à cela un bar pour prendre un verre devant la plus belle vue de Lyon (la même qu’à Four­vière, les touristes en moins), et vous avez trouvé votre rendez-vous de ce début d’été. Dépê­chez-vous : il vous reste un dernier week-end pour en profi­ter, et pas n’im­porte lequel : après un dernier vinyle club sur le thème de la nature vendredi de 15h à 18h, c’est Mario Stan­chev grand habi­tué de Jazz à Vienne, qui vien­dra rendre hommage au style « bâton » et hyper-moderne de Thelo­nious Monk, qui était un peu au clavier ce que Nina Simone était à la soul vocal. Du grand art pour un dernier feu d’ar­ti­fice musi­cal, avec vue sur tout Lyon.

Supers­pec­tives, jusqu’au samedi 11 juillet à la maison de Lorette, Lyon 5e. Gratuit. super­spec­tives.fr

Vous pouvez aussi écou­ter le dernier concert de Mario Stan­chev à Lyon le 4 juin dernier << ici >>.

Brain Damage danse reggae au Transbo

Avis aux amateurs – mais aussi aux autres – l’inépuisable explorateur de la dub et de ses racines Martin Nathan aka Brain Damage est de retour avec un quinzième album paru le 28 mai dernier sur le label lyonnais Jarring Effects. Au départ, l’idée est simple : donner une suite au ...

A 25 ans, Jarring Effects fait encore de l’ef­fet

C’est le label lyonnais indépendant qui a réussi à faire son trou, notamment en produisant les albums de High Tone, le groupe pionnier de dub en France qui a éclos sur les pentes de la Croix Rousse à la fin des années 90. Jarring Effects, qui aurait dû fêter ses 25 ans l’année de...

Comment s’ha­biller pour Cathe­rine Ringer ?

Comment s’habiller pour aller voir Catherine Ringer chanter les Rita Mitsouko Une coiffure indécise  Vous hésitez toujours entre rafraîchir les pointes ou tout couper au moment fatidique de passer sous les ciseaux du coiffeur? Faites comme Catherine Ringer, ne choisissez pa...

Deux nuits avec Souchon à Four­vière

N’abusons pas, il ne fait pas partie de ces petits jeunes à qui la crise Covid a coupé l’herbe sous le pied… Mais presque ! Pour ceux qui auraient manqué un épisode, rappelons qu’Alain Souchon a tout simplement écrit son meilleur album à soixante-quinze ans, qu’Âmes fifties est p...