Sortir à Lyon
Partager cet article :

En v’là du concert en v’là !

Ils n’ont pas l’air comme ça, dans leurs costumes de scène à talons hauts, mais les Lyon­nais d’Eus­tache McQueer ont le chic pour marier les contrastes. Avec son premier album, Lake Pearl, le duo nous invi­tait dans son univers queer fait de paillettes et de larmes, où les boucles élec­tro torrides rencon­traient une voix aussi pure que celle des anges, avec en prime des clips trash et rose bonbon à dégus­ter comme des cupcakes pimen­tés. Plus dépouillé, leur nouvel EP acous­tique est une merveille de déli­ca­tesse. C’est très beau et on aurait presque envie d’es­suyer une larme dans notre boa en plumes… Leur concert au festi­val Ninkasi, malheu­reu­se­ment amputé d’une partie de sa program­ma­tion à cause du virus et de Rose­lyne (et réci­proque­ment), va nous permettre de reprendre en douceur notre consom­ma­tion de musique live. Et en plus, c’est gratuit. C.S.

Le concert d’Eus­tache McQueer au Ninkasi le 3 mars 2020.

Festi­val Ninkasi. Du lundi 7 au dimanche 13 septembre.

Eustache McQueer, mardi 8 septembre à 20 h au Ninkasi Gerland, Lyon 7e. Gratuit. Toute la soirée autour d’Eus­tache McQueer << ici >>.

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...

Teenage fanclub, la pop la plus grunge de Glas­gow

À Glasgow, il y a carrément un nom pour évoquer le mouvement musical dont ils ont été les figures de proues : le « Bellshill Beat », du nom la petite banlieue Est d’où a émergé, à la fin des années quatre-vingt, une brochette de joyeux lurons adeptes du genre « indie pop » avant ...

Dry clea­ning, le post punk londo­nien qui dépote

Au départ, Dry Cleaning, c’est quatre trentenaires londoniens qui se connaissent depuis plus de dix ans. Potes d’école d’art, potes de potes, potes de soirées karaoké qui se finissent au petit matin. Lorsqu’ils montent un groupe, c’est sans le moindre plan de carrière, bien loin ...

Citron-Sucré a soif d’amour pour la première fois à Lyon

Elle fait partie des artistes électro-pop à suivre de près cette année et l’éminent festival Reperkusound ne s’y est pas trompé : la jeune musicienne franco-russe et lyonnaise d’adoption Elena – aka Citron Sucré à la scène – ouvrira cette année la « main stage » lors de la premiè...