Sortir à Lyon
Partager cet article :

En v’là du concert en v’là !

Ils n’ont pas l’air comme ça, dans leurs costumes de scène à talons hauts, mais les Lyon­nais d’Eus­tache McQueer ont le chic pour marier les contrastes. Avec son premier album, Lake Pearl, le duo nous invi­tait dans son univers queer fait de paillettes et de larmes, où les boucles élec­tro torrides rencon­traient une voix aussi pure que celle des anges, avec en prime des clips trash et rose bonbon à dégus­ter comme des cupcakes pimen­tés. Plus dépouillé, leur nouvel EP acous­tique est une merveille de déli­ca­tesse. C’est très beau et on aurait presque envie d’es­suyer une larme dans notre boa en plumes… Leur concert au festi­val Ninkasi, malheu­reu­se­ment amputé d’une partie de sa program­ma­tion à cause du virus et de Rose­lyne (et réci­proque­ment), va nous permettre de reprendre en douceur notre consom­ma­tion de musique live. Et en plus, c’est gratuit. C.S.

Le concert d’Eus­tache McQueer au Ninkasi le 3 mars 2020.

Festi­val Ninkasi. Du lundi 7 au dimanche 13 septembre.

Eustache McQueer, mardi 8 septembre à 20 h au Ninkasi Gerland, Lyon 7e. Gratuit. Toute la soirée autour d’Eus­tache McQueer << ici >>.

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Despe­rate house­wife

A force de répéter toujours les mêmes gestes - donner la tété au bébé, habiller l’aîné, faire le café du mari- Suzy Storck a fini par dérailler. Raconté comme un thriller social sur fond de fait divers, le texte de Magali Mougel aborde sans concessions des sujets tabou : l'épuise...