Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’ONL part avec Tintin au bout du monde

L’Au­di­to­rium ne cesse de s’ou­vrir de plus en plus aux musiques du monde, au jeune public, aux after-works, bref à toutes les formes qui ne concernent pas seule­ment le public mélo­mane de la musique clas­sique, loin de là… L’ONL a même décidé de célé­brer l’an­née de la BD avec une soirée en forme de tour du monde dédié à Tintin, le globe-trot­ter par excel­lence. Musiques tradi­tion­nelles du Tibet, d’Afrique ou de Chine, œuvres de Bern­stein, Puccini , Saka­moto ou John Williams, la Casta­fiore sera là en personne pour chan­ter les plus beaux airs à briser le cris­tal du verre de cham­pagne qui vous attend à la sortie. Avec un narra­teur qu’on connait bien : le comé­dien Damien Laquet, la voix des Lapins crétins si prisée des enfants. C’est le moment d’em­me­ner toute la famille à l’Audi.

Tintin autour du monde. Concert de l’ONL en parte­na­riat avec le Lyon BD festi­val. De 8 à 39 €. Samedi 10 octobre à 18h à l’Au­di­to­rium, Lyon 3e. Réser­vez vos places

Gavin Bryars et Moon­dog, le meilleur du jazz à l’Opéra under­ground

Il y a les musiciens qu’il ne faut pas rater et ceux à ne vraiment pas louper. Gavin Bryars est à ranger dans la seconde catégorie. Le compositeur britannique, pionnier du mouvement post-minimaliste (n’allez pas lui dire, ça lui déplaît), âgé de 79 ans n’est malheureusement pas é...

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...

Teenage fanclub, la pop la plus grunge de Glas­gow

À Glasgow, il y a carrément un nom pour évoquer le mouvement musical dont ils ont été les figures de proues : le « Bellshill Beat », du nom la petite banlieue Est d’où a émergé, à la fin des années quatre-vingt, une brochette de joyeux lurons adeptes du genre « indie pop » avant ...

Dry clea­ning, le post punk londo­nien qui dépote

Au départ, Dry Cleaning, c’est quatre trentenaires londoniens qui se connaissent depuis plus de dix ans. Potes d’école d’art, potes de potes, potes de soirées karaoké qui se finissent au petit matin. Lorsqu’ils montent un groupe, c’est sans le moindre plan de carrière, bien loin ...