Sortir à Lyon
Partager cet article :

Biolay en tour­née privée chez vous

Ce devait être la grande tour­née de ce début d’au­tomne, avec pas moins de trois concerts prévus rien qu’à Lyon. Pata­tras, du Grand Prix de Benja­min Biolay sorti en juin dernier ne reste qu’un concert privé d’un peu plus d’une heure qui vous conso­lera en vous offrant une idée de la tour­née, bien réelle, à venir, et qui ne manquera pas de passer à nouveau par Lyon (les dates prévues au Radiant-Belle­vue sont pour le moment repor­tées fin avril 2021). La tignasse blan­chie comme après trois mois de confi­ne­ment, touffu comme un James Dean sur le tard, Biolay y entame dans son studio les titres de son dernier opus, avec Où est passée la tendresse puis Papillon noir et les problèmes de « libido provi­soire« . Plus pop et variet’ que jamais, B.B. y accueille le temps d’un duo Adélaïde Chabannes de Balzac, à la lignée mani­fes­te­ment plus impres­sion­nante que le charisme qu’elle dégage sur un Parc fermé assez anec­do­tique. Tandis qu’un peu plus tard Jeanne Cherhal vient faire du Jeanne Cherhal en égre­nant les petits riens quoti­diens de la Brandt Rhap­sody. Un concert à la réali­sa­tion soignée qui ne devrait pas déplaire aux Inrocks, mais qui s’illu­mine à la venue de Chiara Mastroianni, chantent le très beau Visage pâle, décla­ra­tion d’amour post­hume d’un couple séparé, enchaî­née comme il se doit par Ton héri­tage, dédiée à leur fille. Une classe et une compli­cité pudiques, au milieu de La Superbe ou Comment est ta peine en solo cette fois, avant un clin d’oeil aux « Cerfs-Volants » en forme de retour aux sources, premier tube de B.B. encensé à l’époque par un certain Hubert Mounier. Un avant-goût encore un peu sage de la tour­née à venir – on aimait bien quand Biolay était plus Néga­tif – mais c’est déjà ça…

Concert privé de Benja­min Biolay. Samedi 14 novembre à 21h sur Canal + puis en replay.

Ecou­tez Kaame­lott avant de le voir !

Cette fois, ça devrait être la bonne ! Après avoir été repoussé deux fois en 2020, Kaamelott premier volet - le film le plus attendu de la région (et au-delà) - devrait sortir comme le prochain James Bond au printemps 2021, même s'il n'est toujours pas daté. En attendant, vous po...

L’Ombre de Staline, à voir en Vod

Un dernier film en Vod avant la réouverture des cinémas ? Puisqu'il fait froid, autant partir pour les grands froids soviétiques avec L'Ombre de Staline, thriller historique levant le voile sur l'Holomodor, l'extermination par la faim décidée par le régime stalinien. Haletant et ...

Philippe Decou­flé fait le show en ligne

C’est un des spectacles les plus époustouflants qu’on avait vu à la Maison de la danse ces dernières années. Créé en 2016, Contact est désormais disponible en intégralité gratuitement sur Numeridanse, le site de référence qui permet d'entrer dans la ronde chorégraphique et qui vi...

Le charme à la Lyon­naise

C'est le parc de la Métropole qui allie le mieux nature, patrimoine et botanique. Situé dans l'ouest lyonnais, le domaine de Lacroix-Laval plaît autant aux amoureux de la nature avec ses bois et clairière qu'aux sportifs avec son parcours santé ou encore aux enfants qui peuvent f...

Bon plan [chez soi] Cinéma

Quand la Deneuve tournait à Lyon... Catherine Deneuve, c'est Jean-Paul Belmondo qui en parle le mieux. Dans un film de François Truffaut intitulé La Sirène du Mississipi en 1969, c'est lui qui prononce cette réplique célèbre : « t'aimer, c'est une joie et c'est une souffrance...

A couteaux tirés : mort sur le fil

Thrill comédie. Qui a tué Harlan Thombey, célèbre auteur de polars et patriarche plein de panache très lucide sur sa famille et l'appétit que sa fortune peut susciter (Christopher Plummer, impeccable). Après la vraie-fausse piste de l'accident ou du suicide, on le saura rapidemen...