Sortir à Lyon
Partager cet article :

Biolay en tour­née privée chez vous

Ce devait être la grande tour­née de ce début d’au­tomne, avec pas moins de trois concerts prévus rien qu’à Lyon. Pata­tras, du Grand Prix de Benja­min Biolay sorti en juin dernier ne reste qu’un concert privé d’un peu plus d’une heure qui vous conso­lera en vous offrant une idée de la tour­née, bien réelle, à venir, et qui ne manquera pas de passer à nouveau par Lyon (les dates prévues au Radiant-Belle­vue sont pour le moment repor­tées fin avril 2021). La tignasse blan­chie comme après trois mois de confi­ne­ment, touffu comme un James Dean sur le tard, Biolay y entame dans son studio les titres de son dernier opus, avec Où est passée la tendresse puis Papillon noir et les problèmes de « libido provi­soire« . Plus pop et variet’ que jamais, B.B. y accueille le temps d’un duo Adélaïde Chabannes de Balzac, à la lignée mani­fes­te­ment plus impres­sion­nante que le charisme qu’elle dégage sur un Parc fermé assez anec­do­tique. Tandis qu’un peu plus tard Jeanne Cherhal vient faire du Jeanne Cherhal en égre­nant les petits riens quoti­diens de la Brandt Rhap­sody. Un concert à la réali­sa­tion soignée qui ne devrait pas déplaire aux Inrocks, mais qui s’illu­mine à la venue de Chiara Mastroianni, chantent le très beau Visage pâle, décla­ra­tion d’amour post­hume d’un couple séparé, enchaî­née comme il se doit par Ton héri­tage, dédiée à leur fille. Une classe et une compli­cité pudiques, au milieu de La Superbe ou Comment est ta peine en solo cette fois, avant un clin d’oeil aux « Cerfs-Volants » en forme de retour aux sources, premier tube de B.B. encensé à l’époque par un certain Hubert Mounier. Un avant-goût encore un peu sage de la tour­née à venir – on aimait bien quand Biolay était plus Néga­tif – mais c’est déjà ça…

Concert privé de Benja­min Biolay. Samedi 14 novembre à 21h sur Canal + puis en replay.

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Ca va faire sensa­tions !

Théâtre en famille. Voir un spectacle, c’est bien. Le vivre, l’éprouver, le ressentir, comme une expérience intime et sensorielle, et ce dès le le plus jeune âge, c’est encore mieux. C’est la belle idée du festival Micro Mondes du TNG qui convie le public à découvrir et prendre p...

Anne Sylvestre à la Bourse du travail !

Ce n'est pas parce qu'elle est née à Lyon et a passé son enfance à Tassin qu'on aime autant Anne Sylvestre. Mais plutôt parce qu'avec sa voix mal ajustée et ses textes ciselés, elle a tracé, en toute discrétion médiatique, un des plus beaux itinéraires de la chanson française. Ce...