Sortir à Lyon
Partager cet article :

Jazz à Vienne brave le couvre-feu !

On en sait déjà un peu plus sur l’édi­tion 2021 de Jazz à Vienne qui, foi de Rose­lyne assise et masquée, devrait bien avoir lieu. Ibra­him Maalouf (défi­ni­ti­ve­ment inno­centé de ses ennuis judi­ciaires l’ac­cu­sant à tort d’agres­sion sexuelle, rappe­lons-le), Jamie Cullum, Erik Truf­faz ou Salif Keita sont d’ores et déjà confir­més. Et de toutes les manières, seront bien là, quitte à démul­ti­plier leur concert en deux fois sur deux jours diffé­rents, pour respec­ter les distan­cia­tions en garan­tis­sant un maxi­mum de public.

Nuit, tu n’en finis pas

Mais c’est surtout une nuit sans fin de 20h30 à 6h du matin que nous promet dès aujourd’­hui le direc­teur du festi­val, Samuel Riblier, avec tout ce que le gouver­ne­ment nous a empê­ché de connaître pendant des mois : parta­ger le coucher comme le lever du jour. Le 10 juillet pour la clôture, vous pour­rez venir avec vos duvets et vos vivres donc, pour vivre plus d’une demi-douzaines de concerts succes­sifs dans la chaleur de la nuit jusqu’à la lumière. Un projet magni­fique pour faire la nique à cette année de nuits tristes, et retrou­ver enfin les plai­sirs nocturnes parta­gés. Annonce de la program­ma­tion prévue le 6 avril, on vous tient au courant.

Jazz à Vienne, c’est pour bien­tôt. (photo José­phine Mona, en haut Pierre Corvai­sier)

40e édition de Jazz à Vienne, du 23 juin au 10 juillet. Pré-program­ma­tion et premières offres de billet­te­rie << ici >>.

Silly boy blue au Transbo

Ceux qui étaient au premier concert de Woodkid cet été aux Nuits de Fourvière se souviennent sans doute d’elle. La jeune Nantaise Ana Benabdelkarim, aka Silly Boy Blue, avait magistralement ouvert pour le régional de l’étape, obtenant même une standing ovation comme le public du ...

Tiña, le concert indie pop de la rentrée

On l’entendait l’autre soir au bar d’une salle de concert : « Les Pixies sont partout ! » De Johnnie Carwash à JP Goulag en passant par TV Sundaze, on ne cesse en effet d’entendre en ce moment leur écho – lointain et parfaitement digéré au demeurant – chez la jeune génération. Eh...

Un monde en musiques au musée des Confluences

Rock psychédélique marocain mêlant influences actuelles et musique populaire marocaine avec Bab L' Bluz, rumba congolaise ensorcelée avec la figure de la musique centrafricaine moderne Ray Lema et improvisation à la croisée (pour le moins surprenante) des chemins du chant soufi e...

Cyrious, le lyon­nais à suivre sérieu­se­ment !

Il vient de sortir son premier EP et truste déjà les scènes des festivals de l'été. Portrait d'un jeune rappeur lyonnais qui a déjà un univers bien à lui. Cyrious, retenez ce nom. De la programmation estivale de La Rayonne à la grande scène de Woodstower, on le retrouvera à l’...