Sortir à Lyon
Partager cet article :

Reper­ku­sound en lives­tream au Transbo

C’était le premier festi­val à décla­rer forfait en mars 2020. Si les festi­vals de musiques dites actuelles sont toujours mena­cés de tenta­tive d’as­sas­si­nat par Rose­lyne Bache­lot cet été, Reper­ku­sound a décidé de ne pas fêter tris­te­ment ce triste anni­ver­saire. La 16e édition aura donc bien lieu ce vendredi soir au Transbo en lives­tream avec des concerts truf­fés de guest-stars : Suzane (photo), les petites bombes elec­tro-house de Worakls, ou encore l’elec­tro onirique de Romane Santa­relli. Senti­men­tale, festive ou perchée, la fête aura bien lieu, et pour qu’elle dure jusqu’à minuit, cette édition spéciale dans une nouvelle dimen­sion spatio-tempo­relle visible de chez vous sera tour­née comme un vrai show inter­ac­tif entre concert et coulisses, beignets sonores et inter­views déca­lées. Bref, de quoi conti­nuez de tenir jusqu’à l’an­née prochaine. Donc écou­tez-le et soute­nez-les jusqu’au bout de la nuit.

16e édition du festi­val Reper­ku­sound en lives­tream du Trans­bor­deur vendredi 2 avril de 19h30 à minuit.

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

Terriens extra­ter­restres

La mise en scène commence toujours à l’intérieur des mots avec Ivan Viripaev, auteur russe passionnant qu’on avait découvert avec Illusions, spectacle merveilleux créé par la même équipe artistique que cet OVNI, avant tout drôle d’objet théâtral, même s’il y sera question des ext...