Sortir à Lyon
Partager cet article :

Villeur­banne : un été à la Rayonne

Après le succès de la première édition l’été dernier, le CCO La Rayonne remet le couvert (de pique-nique) et propose un programme encore plus étoffé de concerts, soirées et événe­ments en tous genres, à l’ombre des arbres cente­naires du parc de l’an­cien IUFM-des-Brosses à Villeur­banne. Un site patri­mo­nial qui gagne à être décou­vert et qui devien­dra, à n’en pas douter, un lieu de vie incon­tour­nable pour les défri­cheurs de nouveau­tés et amateurs d’hy­bri­da­tions cultu­relles et sociales. On ne détaillera pas ici les 18 soirées program­mées cet été mais partez du prin­cipe qu’il y aura quelque chose à se mettre sous la dent quasi­ment tous les jeudis, vendre­dis et same­dis, avec des propo­si­tions allant de la chan­son française à la soirée dub en passant par la danse contem­po­raine. Au cœur de tout ça, le week-end du 2/3/4 juillet se démarque avec un concert du jeune rappeur lyon­nais Cyrious proposé par Média­tone et le Ninkasi Musik Lab (lire son portrait dans le nouvel Exit).

Cyrious (photo Thomas Cres­sen).

A ses côtés, ce vendredi, deux jeunes artistes fémi­nines, égale­ment issues de la scène lyon­naise : Lucile et Citron Sucré. Trois artistes dont on risque de repar­ler un peu, beau­coup, passion­né­ment dans les mois à venir… Demain samedi, ce sera au tour du Quatuor Debussy de s’em­pa­rer du lieu, avec les danses de Ravel. Le genre de grands écarts qui nous plaît tout à fait. Alexandre Queneau

CCO La Rayonne à Villeur­banne. Jusqu’au 31 juillet. Réser­ver

Ven 2 juillet : Cyrious + Lucile + Citron sucré. De 5 à 10 €.

Sam 3 juillet : Sympho­nie à l’Est avec le quatuor Debussy et Franck Tortiller. Prix libre. (photo quatuor Debussy Bernard Benant).

Le meilleur de Beetho­ven à l’Au­di­to­rium de Lyon

Un demi-siècle dans l'oeuvre monumentale de Beethoven, voilà le parcours exceptionnel de Rudolph Buchbinder qui a tout interprété de ce qu'un pianiste peut jouer du grand Ludwig : l'intégrale des sonates et des concertos, et sans doute plus de fois que vous n'avez eu d'anniversai...

Commen­cez l’an­née avec le grand piano de Genui­sas !

On aura rarement vu un jeune pianiste avoir une force de concentration, un dévouement à la musique aussi intenses, en même temps qu’une fougue hors du commun. Et pourtant, Lukas Geniusas ne force pas, ne démontre jamais, il chante tout le temps. Un croisement aussi impressionnant...

La Chauve-Souris, le grand concert vien­nois du Nouvel An

“Mieux vaut être schizophrène que tout seul !” Voilà le beau programme de La Chauve-souris de Johann Strauss, l’opérette viennoise par excellence dont l'esprit pétillant reflète sans cesse un fond beaucoup plus sombre, comme dans les grandes comédies. Tout y est alerte, rassurez-...