Sortir à Lyon
Partager cet article :

Altin Gün, le meilleur du rock turc au Transbo

Altin Gun en concert au Transbordeur à Villeurbanne.
Altin Gun sème son rock psychédélique au Transbo.

On préfère vous le dire d’en­trée de jeu : si vous lisez ces lignes sans billet en poche, il va falloir vous bouger. Les concerts d’Altin Gün sont toujours blin­dés, et il n’y a pas de raison que ça change main­te­nant qu’on peut enfin redon­ner du popo­tin debout avec sa bière. Eh oui, le rock psyché­dé­lique turc est en vogue. Il plait autant aux amateurs de rock à guitares – impres­sion­nés par ses irré­sis­tibles rivières de saz élec­trique – qu’aux fiévreux du samedi soir que les basses rondes et impla­cables emportent jusqu’au dimanche matin. Bon là ce sera un dimanche soir mais qu’im­porte, quand Altin Gün joue, les oreilles se dressent, les ventres ondulent et les fesses frétillent, comme sur Ordu­nun Deri­leri, relec­ture de la danse du ventre sur des synthés de Sébas­tien Tellier, qui donne son titre à leur nouvel album. Le projet hollando-turc monté par trois ex compa­gnons de route du grand maboule Jacco Gard­ner est tout simple­ment ce qui se fait de meilleur. Le concert idéal pour la reprise des hosti­li­tés.

Altin Gün, dimanche 13 mars à 20h au Trans­bor­deur à Villeur­banne. 28€.

Gavin Bryars et Moon­dog, le meilleur du jazz à l’Opéra under­ground

Il y a les musiciens qu’il ne faut pas rater et ceux à ne vraiment pas louper. Gavin Bryars est à ranger dans la seconde catégorie. Le compositeur britannique, pionnier du mouvement post-minimaliste (n’allez pas lui dire, ça lui déplaît), âgé de 79 ans n’est malheureusement pas é...

L’Im­pé­ra­trice fait salle comble au Transbo

Un seul mot n’est pas suffisant pour décrire leur style. À défaut, mélangeons les : funk, groove, disco, pop, électronique, planant. Les spectateurs trouveront eux-mêmes leur qualificatif. Après un report en février, L’Impératrice se produira finalement sur la scène du Transborde...

Teenage fanclub, la pop la plus grunge de Glas­gow

À Glasgow, il y a carrément un nom pour évoquer le mouvement musical dont ils ont été les figures de proues : le « Bellshill Beat », du nom la petite banlieue Est d’où a émergé, à la fin des années quatre-vingt, une brochette de joyeux lurons adeptes du genre « indie pop » avant ...

Dry clea­ning, le post punk londo­nien qui dépote

Au départ, Dry Cleaning, c’est quatre trentenaires londoniens qui se connaissent depuis plus de dix ans. Potes d’école d’art, potes de potes, potes de soirées karaoké qui se finissent au petit matin. Lorsqu’ils montent un groupe, c’est sans le moindre plan de carrière, bien loin ...