Sortir à Lyon
Partager cet article :

La pop irré­sis­tible de Jona­than Bree, croo­ner sans visage

Jonathan Bree en concert l'Epicerie moderne.
Jonathan Bree, le crooner sans visage.

Surfant sur la sortie de son troi­sième album Sleep­wal­king, le croo­ner sans visage Jona­than Bree vous trans­porte avec sa pop orches­trale et son chant feutré. Le fonda­teur du groupe The Brunettes s’est orienté, depuis la sépa­ra­tion du duo, vers des compo­si­tions plus amples et aériennes. Il s’en­toure de plusieurs acolytes, notam­ment Prin­cess Chel­sea, membres à temps partiel des Brunettes, donnant une impres­sion de poly­pho­nie à des textes écrits pour être chan­tés l’un à l’autre. Le travail de studio fait inter­ve­nir un large panel d’ins­tru­ments, notam­ment d’en­sembles à cordes et de claviers, ce qui leur offre largeur et brillance. Vapo­reuses et parfois un peu somno­lentes, ses compo­si­tions s’en­chainent avec beau­coup d’ho­mo­gé­néité. La voix se pose avec calme et équi­libre, jouant d’une certaine précio­sité dans des morceaux compo­sés autour d’elle. Le chan­teur masqué derrière ses visuels kitschs et ses polices rétros vous parle avant tout d’amour dans des chan­sons à la fin desquelles c’est à vous de faire le premier pas. On est partants.

Jona­than Bree (+ Amante Amato). Mercredi 18 mai à 20h30 à l’Epice­rie Moderne à Feyzin. De 11 à 15 €. (annoncé complet)

Orel­san fait le plein à Gerland en star de l’In­ver­sion festi­val

Même les rappeurs finissent par se faire des cheveux blancs. On a le sentiment qu’il a toujours été là, mais Orelsan est déjà un vieux dans le « rap game », en témoigne cette mèche décolorée qu’il arbore depuis peu. Et si les horloges tournent, le rappeur sait en tirer parti pour...

La musique fait sa fête tout l’été sous le Kraken !

À moins de débarquer fraîchement d’un tour du monde qui vous aurait éloigné de l’actualité lyonnaise marquante de ces dernières semaines, vous connaissez sans doute déjà le « Kraken », cette pi-œuvre géante de 25m de hauteur qui a surgit le 4 mai dernier dans l’esplanade des Subs...

Fontaines DC fait carton plein au Transbo

Les Irlandais de Fontaines DC continuent d’agiter les salles. Les cinq musiciens à l’énergie débordante sont de retour pour un concert de post-punk déchainé au Transbordeur après la sortie le 22 avril de leur troisième album Skinty Fia, « la damnation du cerf ». Les étoiles monta...

Nick Cave, le concert immanquable des Nuits de Four­vière

Entre la lumière et l’obscurité, une ombre plane sur le rock depuis plusieurs décennies. Cette ombre, c’ est celle de Nick Cave, une présence longue, grave et dégingandée. Accompagné depuis 1984 par les Bad Seeds et la sortie de From Here to Eternity, le chanteur australien n’a e...