Sortir à Lyon
Partager cet article :

La chan­teuse Camille chante avec le trio SR9

Le trio SR9 s'entoure d'invités comme Camille sur nouveau disque, Déjà vu...
Le trio SR9 marche sur l'eau depuis qu'il a travaillé avec Camille (et autres invités).

Sur leur dernier CD, Déjà vu, ils invitent. Et pas n’im­porte qui : Camille (oui, la chan­teuse), Camé­lia Jordana (elle est chan­teuse aussi), Blick Bassy, Sandra Nkaké ou La Chica qui sont venus revi­si­ter des tubes pop comme Happy de Phar­rell Williams ou One last time d’Ariana Grande… mais toujours aux marim­bas ! Avec quelques verres d’eau bien dosés pour faire de la musique en prime… Car après avoir fait danser Jean-Sébas­tien Bach, Rameau ou la musique contem­po­raine sur leurs trois instru­ments, le trio de percus­sion­nistes formé au CNSMD de Lyon la joue désor­mais pop comme Beck­ham. Accueilli en bonne compa­gnie par la grande porte à l’Opéra de Lyon, après avoir soulevé le théâtre du Châte­let la semaine dernière. Bonne nouvelle supplé­men­taire : Came­lia Jordana ne pourra pas être présente à Lyon (pour « raisons person­nelles« ), et c’est Gabi Hart­mann qui la rempla­cera pour cette date lyon­nai­se… Raison de plus pour y aller… Le concert pas si clas­sique mais fran­che­ment clas­sieux à ne pas rater, avec des guest-stars d’une soirée unique.

Trio SR9 et invi­tés. Vendredi 28 octobre à 20h à l’Opéra de Lyon, Lyon 1er (annoncé complet). De 10 à 28 €.

M. se rêve encore plus grand en tour­née

Qui aime M ? Il saute. Il court. Il joue de la guitare avec les dents et enflamme les salles partout où il passe, comme Fourvière encore l’été dernier. Chaque concert de M, alias Matthieu Chedid alias M, est une performance. Toujours très généreux sur scène, le chanteur sait comm...

Black Lilys, le groupe lyon­nais qui cartonne à Londres

Ils déambulent sur Camden Street, la veille d’un concert à Londres, lorsqu’on les appelle pour discuter de New Era, leur nouvel album. L’une raconte d’une voix chaleureuse les tourments d’un disque marqué par un confinement séparés, l’autre, plus en retrait mais non moins sensibl...

Orel­san en plein dans la crise de matu­rité

Même les rappeurs finissent par se faire des cheveux blancs. On a le sentiment qu’il a toujours été là, mais Orelsan est déjà un vieux dans le « rap game », en témoigne cette mèche décolorée qu’il arbore depuis peu. Et si les horloges tournent, le rappeur sait en tirer parti pour...