Sortir à Lyon
Partager cet article :

La vérité sur les coupes de subven­tions dans la culture

La Région et la Ville de Lyon baissent leurs subventions à l'Opéra de Lyon

Quand la mairie de Lyon a choisi de couper 500 000 euros à l’Opéra de Lyon l’an­née dernière, on n’a pas beau­coup entendu la petite intel­li­gent­sia cultu­relle lyon­nai­se… Soit. Quand la Région de la Laurent Wauquiez fait la même chose aujourd’­hui pour une somme stric­te­ment iden­tique (-500 000 euros), la même mairie et la même intel­li­gent­sia crient au scan­da­le… On a bien compris qu’il y avait des légis­la­tives en ligne de mire, mais pour ce qui concerne notre domaine de compé­tence – et comme nous ne faisons pas partie des idéo­logues – cette double peine à égalité des deux pôles de l’échiquier poli­tique nous semble parti­cu­liè­re­ment injuste et péna­li­sante pour une des struc­tures les plus dyna­miques – et les plus fréquen­tées – de la ville. Il suffit de voir la prochaine saison de l’Opéra pour s’en rendre comp­te… Sous prétexte de jeux poli­tiques (souvent blasés), il ne faudrait pas la mini­mi­ser : une baisse de subven­tions d’un million de subven­tions équi­vaut peu ou prou à suppri­mer un théâtre comme le TNG ou le Point du Jour…

Vous avez dit « redis­tri­bu­tion » ?

Non pas qu’une « redis­tri­bu­tion » comme le crie la mairie ou un « rééqui­li­brage » comme le chante la Région soit un problème en soi… si seule­ment elle était moti­vée. La baisse de la Région est parti­cu­liè­re­ment incom­pré­hen­sible lorsqu’on sait que l’Opéra de Lyon et le seul en Europe à avoir déve­lop­per une diffu­sion gratuite chaque été d’une oeuvre-phare, préci­sé­ment pour amener l’art lyrique dans les villes et les villages de la Région éloi­gnés de lui… Cher­chez l’er­reur ! D’autres baisses en revanche pour­raient parfai­te­ment se comprendre, si seule­ment elles étaient compen­sées à la même hauteur : alors que chacune des collec­ti­vi­tés se vante de soute­nir la culture et de main­te­nir les budgets, on attend toujours de connaître leur ambi­tion et les projets cultu­rels impor­tants qu’elles soutien­nent… Malheu­reu­se­ment, le triste spec­tacle poli­tique d’aujourd’­hui, c’est de clai­ron­ner ses coupes et non pas ses projets. Plutôt que d’an­non­cer leurs coupes respec­tives – par pure déma­go­gie élec­to­rale en vue des prochaines légis­la­tives – on aime­rait les collec­ti­vi­tés (qui portent bien mal leur nom) aient enfin le courage de leur poli­tique et défendent des projets cultu­rels pour de bon. Ceux de leur choix.

Avatar et les films les plus atten­dus pour les fêtes

[mis à jour] Emma Thompson, James Cameron, Cécile de France ou Sandrine Kiberlain... Comédie romantique, film grand spectacle, SF ou portrait de femme, tous les goûts sont au cinéma en décembre, avec nombre de films attrayant dans tous les genres. Voilà à nos yeux les plus att...

Pous­sin et l’amour, l’expo la plus atten­due de l’au­tomne

[mis à jour] On en sait déjà un peu plus sur la grande exposition organisée par le musée des Beaux-Arts cet hiver. Il s'agit de faire découvrir un Poussin méconnu - souvent réputé, à tort, austère - grâce au thème de l’amour qui traverse l’ensemble de son oeuvre. Deux tableaux...

Japan Touch, le plus grand festi­val de cuisine japo­naise

C'est le rendez-vous incontournable des fous de culture japonaise, et on peut dire que l'événement leur rend bien. Pendant deux jours, Eurexpo se pare des lumières des rues de Tokyo, de bonsaï et de céramiques, de lingerie kawaii et des cosplay les plus impressionnants. L'immersi...