Sortir à Lyon

La Croix-Rousse, 1er test pour « NPG »

Elle s’y voyait déjà avant les élec­tions. Elle le sera après. Après avoir été la favo­rite, Natha­lie Perrin-Gilbert sera bien la prochaine adjointe à la Culture de la nouvelle majo­rité muni­ci­pale verte. Reste à savoir le porte­feuille exact de son poste, qui n’est pas anodin : culture et patri­moine ? Monde asso­cia­tif ? Grands événe­ments ? Reste à savoir aussi jusqu’à quel point elle s’en­ten­dra avec les Verts sur la longueur… elle qui les avait combat­tus tout au long du précé­dent mandat lorsqu’elle était dans l’op­po­si­tion, et eux dans l’an­cienne majo­rité d’un certain… Gérard Collomb ! (ou l’ou­blie parfois un peu vite) Bref, les femmes sont parfois des hommes poli­tiques comme les autres, et les jeux d’al­liance entre ex-adver­saires battent leur plein, à (l’ex­trême) gauche comme à droite ou au centre, « en même temps »… Nous juge­rons sur pièce les propo­si­tions de la nouvelle adjointe lorsqu’elle aura eu le temps de travailler. La promesse des Verts d’une redis­tri­bu­tion des cartes en matière de subven­tions cultu­relles (20% du budget muni­ci­pal, une manne, qu’elle a promis de conser­ver) est parfai­te­ment légi­time. Elle peut même paraître souhai­table sur le prin­cipe , après l’im­mo­bi­lisme confor­miste de feu Gérard Collomb, plus soucieux d’ap­pa­raître lors des grands événe­ments ou dans les tribunes du Grou­pama Stadium, que de soute­nir ou d’af­fir­mer des choix artis­tiques… Encore faudra-t-il en étudier l’im­pact et les moti­va­tions. Mais même large­ment victo­rieux, Les Verts ne seront pas seuls déci­deurs et Natha­lie Perrin-Gilbert va avoir rapi­de­ment du pain sur la planche, à commen­cer par le dossier de la succes­sion de Jean Lacor­ne­rie et Anne Meillon à la tête du théâtre de la Croix-Rousse.

Et la Région dans tout ça ?

Jean Lacor­ne­rie ayant annoncé son départ pour la fin de l’an­née, l’ap­pel d’offres est déjà lancé pour prendre la direc­tion du plus « petit » des grands théâtres de Lyon, les aspi­rants ayant seule­ment jusqu’au 10 juillet pour se faire connaître avant une pré-sélec­tion de 6 candi­dats à audi­tion­ner cet automne. Les choses sérieuses commen­ce­ront alors : le théâtre de la Croix-Rousse est en effet co-financé par la Ville, la Métro­pole et… la Région Auvergne Rhône-Alpes, qui avait déjà failli s’en désen­ga­ger au début du mandat de Laurent Wauquiez. Pour main­te­nir ses éven­tuels finan­ce­ments, qui se sont déjà érodés (-6% pour la Métro­pole par exemple), il faudrait donc mieux trou­ver un projet d’en­tente trans-parti­san… Vues les convic­tions affi­chées par les uns et par les autres, rien n’est a priori moins évident. La poli­tique, c’est un métier. NPG, qui la connaît bien, va avoir très vite l’oc­ca­sion de le véri­fier. En espé­rant que le théâtre et ses spec­ta­teurs n’en soient pas les premières victimes. A suivre.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’amour du cinéma, à la renverse

L'Institut Lumière rouvre ses salles avec la rétrospective « Face B », ou comment redécouvrir l'histoire du cinéma avec des classiques pas toujours reconnus à leur juste valeur... en leur temps. Petite sélection en 3 films. La Fièvre dans le sang A la fois pamphlet social b...

Les petites scènes dégou­pillent !

ça ne se voit pas encore mais ça frémit et ça bouge dans beaucoup de lieux culturels : l'espace Gerson et d'autres cafés-théâtres attendent enfin que les politiques leur permettent de travailler dans les mêmes conditions que d'autres lieux : il suffit de jeter un œil sur les berg...