Sortir à Lyon
Partager cet article :

Montrez ce drapé que je ne saurais lais­ser tomber

Pein­ture clas­sique. Il y a sans doute un peu trop de plis dans la très foison­nante expo­si­tion du Musée des Beaux-Arts consa­crée au « Drapé » : « Pratiques d’ate­liers », « jet de la drape­rie  » ou encore « anato­mie de la drape­rie »… Les inti­tu­lés de chaque salle, curieu­se­ment surplom­bées de para­graphes « I.4 » ou « II.1.1 » comme à l’école, peuvent parfois paraître assez redon­dants. Mais l’am­pleur du travail de recherche recèle évidem­ment des merveilles pour l’es­prit foui­neur que l’opu­lence n’ef­fraie pas. Outre les salles consa­crées à Ingres ou Gustave Moreau, on pourra décou­vrir de grands incon­nus (Cosimo Gambe­rucci ou Pierre Le Tellier, neveu de Pous­sin). Dommage que la ques­tion érotique et/ou poli­tique soit un peu trop évacuée dans les vidéos consa­crées à la danse (l’ou­vrage « Cache-sexe » de Sylvie Aube­nas et Philippe Comar aurait pu former un heureux complé­ment). Mais les dernières salles à l’étage valent à elles seules le détour, d’une « étude de panta­lon » de Fernand Léger au lavis à l’encre d’Al­brecht Dürer qui annonce déjà au XVe siècle la moder­nité des œuvres au stylo-bille d’un Jan Fabre, jusqu’à une pure merveille : L’homme dans les draps, petit bijou d’éro­tisme se déclen­chant aux seuls replis de l’étoffe, orches­trés par une main invi­sible, finis­sant par former en ombres proje­tées le profil fantasmé de l’homme né de son imagi­na­tion. Magni­fique. L.H.

Drapé. Jusqu’au 8 mars au Musée des Beaux-Arts de Lyon. Tlj sf mardi de 10h à 18h, ven de 10h30 à 18h. De 7 à 12 €. mba-lyon.com

Le beau bizarre de Louis Bouquet

Modeste en nombre d'œuvres, l’exposition du musée des Beaux-Arts consacrée à Louis Bouquet, le peintre de la fresque de la Grande poste place Bellecour, n’en est pas moins une révélation. Rétrospectivement, ce peintre qui n’aura vécu que de commandes publiques à travers des œuvre...

L’expo de l’été : le laby­rinthe des songes à Villeur­banne

C’est l’exposition événement de cet été qui se prolongera jusqu’à l’automne. En plus de réaliser les films les plus contemplatifs du cinéma (lire notre critique de Cemetery of splendour), errant à la lisière du royaume des morts et de celui des vivants, Apichatpong Weerasethakul ...

La chapelle de l’Île Barbe s’ex­pose

Profitez-en, c’est l’une des rares fois où vous pourrez visiter l’intérieur rénové de la chapelle de l’île Barbe. Depuis 2019, celle-ci ouvre deux fois par an ses portes au public avec des expositions organisées par Françoise Souchaud. Rien de subversif nous apprend cette dernièr...

Cuisine romaine au temps de Lugdu­num

Le saviez-vous ? Le musée Lugdunum est gratuit le premier dimanche du mois ! ça tombe bien : ce 4 juillet est le dernier jour pour profiter de l'exposition sur la cuisine romaine. Miam. On a tous en tête les repas gargantuesques des scènes de banquets romains croqués dans ...