Sortir à Lyon
Partager cet article :

Montrez ce drapé que je ne saurais lais­ser tomber

Pein­ture clas­sique. Il y a sans doute un peu trop de plis dans la très foison­nante expo­si­tion du Musée des Beaux-Arts consa­crée au « Drapé » : « Pratiques d’ate­liers », « jet de la drape­rie  » ou encore « anato­mie de la drape­rie »… Les inti­tu­lés de chaque salle, curieu­se­ment surplom­bées de para­graphes « I.4 » ou « II.1.1 » comme à l’école, peuvent parfois paraître assez redon­dants. Mais l’am­pleur du travail de recherche recèle évidem­ment des merveilles pour l’es­prit foui­neur que l’opu­lence n’ef­fraie pas. Outre les salles consa­crées à Ingres ou Gustave Moreau, on pourra décou­vrir de grands incon­nus (Cosimo Gambe­rucci ou Pierre Le Tellier, neveu de Pous­sin). Dommage que la ques­tion érotique et/ou poli­tique soit un peu trop évacuée dans les vidéos consa­crées à la danse (l’ou­vrage « Cache-sexe » de Sylvie Aube­nas et Philippe Comar aurait pu former un heureux complé­ment). Mais les dernières salles à l’étage valent à elles seules le détour, d’une « étude de panta­lon » de Fernand Léger au lavis à l’encre d’Al­brecht Dürer qui annonce déjà au XVe siècle la moder­nité des œuvres au stylo-bille d’un Jan Fabre, jusqu’à une pure merveille : L’homme dans les draps, petit bijou d’éro­tisme se déclen­chant aux seuls replis de l’étoffe, orches­trés par une main invi­sible, finis­sant par former en ombres proje­tées le profil fantasmé de l’homme né de son imagi­na­tion. Magni­fique. L.H.

Drapé. Jusqu’au 8 mars au Musée des Beaux-Arts de Lyon. Tlj sf mardi de 10h à 18h, ven de 10h30 à 18h. De 7 à 12 €. mba-lyon.com

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Sandrine Sarroche s’ar­rache à la maison

Même en face d'Eric Zemmour sur Paris Première, elle parvient à être drôle et de bonne humeur. Après son passage à Gerson et en attendant son grand retour à Lyon à la Bourse du travail le 7 février 2021 (patience), découvrez la nouvelle «super semaine» de Sandrine Sarroche... en ...

Enigmes surréa­listes

Proche d’André Breton dans sa jeunesse, Jean-Claude Silbermann promène son pinceau sur la feuille, sans idée préalable, pour y laisser jaillir des personnages et des scènes vivantes et mouvantes, transposant ainsi le principe de l’écriture automatique au dessin. Egalement poète, ...