Sortir à Lyon

Qui est in, qui est out ?

Instal­la­tion. Le meilleur musée d’art contem­po­rain de l’ag­glo est à Saint-Etienne, et le « MAMC » réouvre avec pas moins de 4 expos après plusieurs mois de travaux et quelque 3000 m2 réno­vés. A côté de la décou­verte majeure du dessi­na­teur Alexandre Léger (lire p 32), Entrare nell’o­pera revi­site l’arte povera italienne des années 60 avec une approche renou­ve­lée, centrée sur la théâ­tra­lité et l’in­ter­pel­la­tion décom­plexée du spec­ta­teur, avec un flori­lège de petites merveilles scéna­ri­sées et scéno­gra­phiées, bien loin des clichés par trop étriqués du mini­ma­lisme. L’en­semble, réalisé  en co-produc­tion avec le Kunst­mu­seum du Lich­ten­stein, va donner un lieu à un cata­logue raisonné de 600 œuvres, destiné à être un nouvel ouvrage de réfé­rence sur le mouve­ment. La sublime photo géante d’An­selmo courant vers l’in­connu sur le Strom­boli, qui donne son titre à l’ex­po­si­tion, vaut à elle seule le dépla­ce­ment. L.H.

Entrare nell’o­pera (entrez dans l’oeuvre, action et proces­sus dans l’arte povera). Jusqu’au 3 mai 2020 au Musée d’art moderne et contem­po­rain de Saint-Etienne. De 5 à 6,50 € pour l’en­semble du musée. mamc.saint-etienne.com

Satire dans tous les sens

Comédie politique. Gary Zimmer (Steve Carell), conseiller politique Démocrate, reçoit en plein dans sa face et son costume sur mesure, la victoire de Donald Trump face à Hillary Clinton. Il est d’autant plus déprimé qu’il s’est fait humilier par son homologue Républicaine, l’esth...

Luchini au bord du lac d’An­necy

Streaming gratuit. Qu'on soit bien d'accord : le début du Genou de Claire d'Eric Rohmer se mérite, avec une actrice sentencieuse dont on comprend à peine le texte qu'elle doit prononcer et qui apparemment n'avait pas encore appris à jouer si elle l'a fait depuis (on taira son nom...