Sortir à Lyon
Partager cet article :

Enigmes surréa­listes

Proche d’An­dré Breton dans sa jeunesse, Jean-Claude Silber­mann promène son pinceau sur la feuille, sans idée préa­lable, pour y lais­ser jaillir des person­nages et des scènes vivantes et mouvantes, trans­po­sant ainsi le prin­cipe de l’écri­ture auto­ma­tique au dessin. Egale­ment poète, les noms énig­ma­tiques de ses œuvres à l’encre de chine laissent devi­ner un esprit mali­cieux, tout comme le titre du docu­men­taire qui lui est consa­cré Mais qui a salé la salade de céleri ? Si le premier volet de cette expo­si­tion à la gale­rie Descours s’est terminé fin février, vous avez encore le temps de décou­vrir la deuxième partie à l’Urdla, Une voie limpide, qui vient d’être prolon­gée jusqu’au 30 juin.

Une Voie limpide, expo­si­tion de Jean-Claude Silber­mann jusqu’au 30 juin à l’Urdla, Villeur­banne. Du mercredi au samedi de 14 h à 18 h. Entrée libre. L’Urdla a rouvert ses portes depuis le 14 mai, pion­nière de la réou­ver­ture des lieux cultu­rels.

Le musée de Four­vière fait peau neuve avec Pauline Jari­cot

Fin décembre 2021, la Fondation de Fourvière lançait une grande tombola pour achever la réhabilitation de l’un des emblèmes du patrimoine lyonnais, à laquelle il manquait encore 7 millions d’euros pour aboutir. À ce jour 70 000€ ont été récoltés, et la tombola a été prolongée jus...

La nuit des musées fait son tapage nocturne gratuit

Pour la nuit de samedi, tout est gratuit ! Le musée des Confluences met en place une programmation spéciale autour de dons exposition Magique ! . Magiciens et illusionnistes interviendront dans une mystérieuse forêt plantée pour l’occasion. On pourra assister aux hologrammes fant...

L’Ukraine comme vous ne l’avez jamais vue par Philippe Schul­ler

C’est un simple hasard, ou un signe surgi du passé, qui fait « hello, souvenez-vous ». Va savoir. Le début de l’exposition de Philippe Schuller percute de plein front l’actualité. On entame en effet la visite par un reportage réalisé il y a 30 ans en Ukraine. Le pays venait de qu...

Quand Susan Kare réin­ven­tait le Macin­tosh avec Steve Jobs

L'expo démarre par une petite photo d'elle qui en dit long : des cheveux blonds, des yeux rieurs, et un large sourire sur un visage lumineux. Ce portrait de Susan Kare date de 2014 et en ouvre un autre, celui de son travail. Pensée comme un kaléidoscope, la première rétrospective...