Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’art contem­po­rain en bas de chez vous

Le privé a du bon : pour « à ciel ouvert », la mairie de Lyon est allée trou­ver le studio Ganek pour faire décou­vrir 20 artistes d’art contem­po­rain en placar­dant leurs oeuvres dans les sucettes des célèbres panneaux Decaux, partout dans la ville, donc y compris en bas de chez vous…

Visite de son quar­tier à faire soi-même

Jesus Alberto Beni­tez quai Auga­gneur en aval du pont Wilson.

Et il y a du beau monde au balcon pour vous donner à voir du beau avant la réou­ver­ture des musées (qu’on n’es­père pas pour la Saint Glin­glin, hein…) : Marc Desgrand­champs (surtout à la Croix-Rousse), Géral­dine Koziak, ou encore Aman­dine Moha­med Dela­porte. Petit bémol : la présen­ta­tion en bandeau sur chaque panneau Decaux ramène un peu trop ces oeuvres d’art à des publi­ci­tés lambda dans l’oeil distrait du passant, mais vous pouvez consul­ter le plan des artistes de la ville de Lyon pour appré­cier ceux qui sont autour de chez vous, ou allez voir les autres d’un saut de vélo…

Géral­dine Koziak et ses acolytes rue de la Répu­blique. (en haut Simon Feydieu quai Auga­gneur, Lyon 3e).

Visite guidée pour 5 €

Mais le privé n’est pas philan­thrope pour autant : ce n’est peut-être pas la peine d’al­ler débour­ser 5 € pour une visite guidée de quelques oeuvres dans ce qui reste, malgré tout, des panneaux publi­ci­tai­res… Vous pour­rez toujours aller les dépen­ser pour aller voir la superbe expo Edi Dubien au Mac de Lyon dès la réou­ver­ture (lire tout le bien qu’on en pense << ici >>… Dépê­chez-vous donc de faire le tour de votre pâté de maison enjo­livé par des artistes d’aujourd’­hui (et certains travaillent même juste à côté de chez vous, comme Marc Desgrand­champs, c’est ce qu’on appelle le circuit-court artis­tique) : l’opé­ra­tion se termine le 5 mai. Après, la pub repren­dra ses droits…

A Ciel ouvert, 20 artistes dans les rues de Lyon. Gratuit / 5 €. Jusqu’au 5 mai.

Le plan des artistes dans la ville pour trou­ver celles et ceux qui sont proches de chez vous.

Encore plus grand, encore plus beau, et gratuit : décou­vrez tous les parcours d’art urbain sur Street Art Lyon.

Les Vani­tés, ou comment célé­brer la vie à travers la mort

La commissaire de la nouvelle exposition du musée des Beaux-Arts, Ludmila Virassamynaïken,  nous présente la façon dont elle a abordé le thème des vanités à travers les siècles et les esthétiques, "à la mort à la vie". A quelle époque débute le thème des vanités en histoire de...

Derniers jours pour voir l’expo Peri­phery of the night

C’est l’exposition événement de cet automne. En plus de réaliser les films les plus contemplatifs du cinéma contemporain (son dernier film Memoria est actuellement à l'affiche ; lire aussi notre critique de Cemetery of splendour), errant à la lisière du royaume des morts et de ce...

Les Sioux ou comment chan­ger notre regard à Confluences

Détrompez-vous : Sur la piste des Sioux, la nouvelle grande exposition du musée des Confluences, n’a rien d’un parcours ethnologique classique où l'on découvrirait le B.a.-ba des mœurs et coutumes des indiens d’Amérique. L’institution fait un pas de côté en analysant comment les ...

Gratuit : allez voir l’expo Lugdu­num sur le pouvoir

L’exercice du pouvoir dans l’Empire romain, c’est pire qu’un épisode de Dallas. Meurtre, alliance, adoption d’un proche pour en faire son héritier… Autant dire qu’à côté, les prochaines présidentielles même avec un grand Z vont faire pâle figure... Rome, c’est Dallas Pour m...