Sortir à Lyon
Partager cet article :

Femmes, esca­po­lo­gie et vidéo au Mac de Lyon

Pour sa nouvelle expo, le Mac a invité trois artistes femmes, dont le travail s’axe prin­ci­pa­le­ment autour de la vidéo: Jasmina Cibic, Delphine Balley et Chris­tine Rebet. On doit avouer qu’on a eu un coup pour cette dernière, et pas seule­ment parce qu’elle est lyon­naise: ses anima­tions tradi­tion­nelles aux encres de couleur déploient tout un univers onirique et hypno­tique, à la fois doux et déran­geant, parlant de méta­mor­phose, de collec­tif, mais aussi de dicta­ture ou de guerre. Comme In the soldier’s Head, un film person­nel dans lequel elle évoque les trau­ma­tismes de son père suite à la guerre d’Al­gé­rie, en plon­geant ses dessins à l’encre dans l’eau pour en faire surgir des formes fanto­ma­tiques. Portant une atten­tion parti­cu­lière à l’am­biance sonore et musi­cale, l’ar­tiste nous immerge dans son univers en présen­tant chacune de ses anima­tions dans des pièces qui en prolongent l’at­mo­sphère: salon victo­rien, temple asia­tique, ou ferme en bois de l’ouest améri­cain dans laquelle trois écrans racontent une histoire décou­sue et assez macabre, ryth­mée par la géniale musique compo­sée par son frère. ça va vous chan­ger des tableaux.

Chris­tine Rebet, Dicta­tor, 2007. (en haut, Ultra­vi­sion)

Esca­po­lo­gie, expo­si­tion de Chris­tine Rebet jusqu’au dimanche 2 janvier au Mac, Lyon 6e. Du mercredi au dimanche, de 11h à 18h. De 4 à 8€.

L’Ukraine comme vous ne l’avez jamais vue par Philippe Schul­ler

C’est un simple hasard, ou un signe surgi du passé, qui fait « hello, souvenez-vous ». Va savoir. Le début de l’exposition de Philippe Schuller percute de plein front l’actualité. On entame en effet la visite par un reportage réalisé il y a 30 ans en Ukraine. Le pays venait de qu...

Quand Susan Kare réin­ven­tait le Macin­tosh avec Steve Jobs

L'expo démarre par une petite photo d'elle qui en dit long : des cheveux blonds, des yeux rieurs, et un large sourire sur un visage lumineux. Ce portrait de Susan Kare date de 2014 et en ouvre un autre, celui de son travail. Pensée comme un kaléidoscope, la première rétrospective...

Magique, la nouvelle expo des vacances à voir à Confluences

Lyon serait-elle le berceau de la magie ? La notion est si vaste qu'elle dépasse bien largement la confluence entre Rhône et Saône, mais Hippolyte Léon Denizard Rivail - plus connu sous le nom d'Allan Kardec (mais pas de tout le monde) - y a tout de même fondé le spiritisme en 18...