Sortir à Lyon
Partager cet article :

Zoo Art show revient avec un nouveau concept immer­sif

Le Zoo Art Show est déjà de retour. Après avoir investi l’an­cien siège social de Panzani dans une expo­si­tion impres­sion­nante, le collec­tif de street-art lyon­nais revient pour une nouvelle démons­tra­tion. Terminé la friche urbaine, les graf­feurs ont investi les 300 mètres carrées situés au pied de la nouvelle tour Silex 2 à la Part-Dieu, troi­sième tour lyon­naise de par la taille. Ce nouvel espace éphé­mère, baptisé Yuzoo, va accueillir les visi­teurs jusqu’à la mi-janvier avec un nouveau concept immer­sif.

Posr-graf­fiti inter­na­tio­nal

Le temps d’ici là d’ad­mi­rer les pein­tures pop d’une dizaine d’ar­tistes post-graf­fi­tis inter­na­tio­naux et de renom : Cyril Kongo, One Mizer, Kalouf, Momies et Dizer notam­ment, sous la direc­tion artis­tique de Julien Soone, pion­nier du graf­fiti à la française. On déam­bule autour de bombes de pein­tures géantes et flashy (il y a même l’odeur). Les murs, très hauts, accueillent d’énormes stickers en forme de pieuvres et de plantes exotiques qui se promènent sur la largeur de la pièce. L’am­biance est sombre, mais pas de panique. La pièce est éclai­rée à l’aide de lumière noire. Ce dispo­si­tif chimique fait ressor­tir les lumières fluo­res­centes des pein­tures. Ainsi on est litté­ra­le­ment illu­miné par les œuvres des grapheurs (et par nos chaus­settes blanches synthé­tiques pour peu que vous en portiez). Le tout au rythme d’une bande-son nostal­gique des années 90 à base de NTM et de Hip-Hop très East-Coast. 

Julien Soone.

Friche et service cuisine

« On n’a rien changé à notre manière de travailler. Le but ici, c’est de retrou­ver la même éner­gie que dans une friche indus­trielle » nous explique Julien Soone. Le direc­teur artis­tique de l’ex­po­si­tion a beau être toulou­sain, c’est à Lyon qu’il fit ses premières armes en matière de graf­fi­tis, au mi-temps des années 90. C’est du côté du Mont­chat ou de Grange-Blanche que l’on pouvait aper­ce­voir son talent, à l’époque plus clan­des­tin, forcé­ment. Exilé en Chine pendant plusieurs années, il a ramené dans ses bombes de pein­ture, l’in­fluence du « pays du milieu » et aujourd’­hui il fait dialo­guer les styles et les époques. 

Et pour que le spec­tacle soit complet, c’est le très popu­laire chef lyon­nais Gregory Cuille­ron qui assura le service en cuisine. Le chef du restau­rant Cinq Mains (Lyon 5) propose aux visi­teurs un repas aux couleurs locales. Au menu: oeuf parfait en meurette, poudre de lard et petits croû­tons, sand­wich lyon­nais comme à l’OL (saucis­son de la maison Sibillia, ketchup de carotte, fondue d’oi­gnon au beaujo­lais, sauce saint Marcel­lin), cookie aux pralines. Le tout pour 25 euros avec bois­son. Adrien Giraud

Yuzoo, gale­rie d’art et restau­rant éphé­mère du Zoo Art Show, jusqu’au 16 janvier 2022 à la Tour Silex 2, 9 rue des Cuiras­siers, Lyon 3e. Du mardi au vendredi de 11h30 à 14h30 et de 11h à 19h le week-end. Entrée gratuite et menu payant (25€ avec bois­son).

Grégory Cuille­ron (photo Emma­nuel Auger).

Pous­sin et l’amour, l’expo la plus atten­due de l’au­tomne

[mis à jour] On en sait déjà un peu plus sur la grande exposition organisée par le musée des Beaux-Arts cet hiver. Il s'agit de faire découvrir un Poussin méconnu - souvent réputé, à tort, austère - grâce au thème de l’amour qui traverse l’ensemble de son oeuvre. Deux tableaux...

L’Ho­ri­zon de Khéops, un voyage immer­sif au coeur des pyra­mides

L’Egypte et ses pharaons sont tendance en ce moment à Lyon. Apres l’expo Toutan­kha­mon à la découverte du pharaon oublié à La Sucrière, place à l’exploration immersive des pyramides avec l’Horizon de Khéops au Pôle de Commerces et de Loisirs Confluence. A peine débarrassé de ...

Spec­ta­cu­laire, l’expo grand spec­tacle au temps des Romains

Théâtre de pantomimes, courses de chars et combats de gladiateurs… Dans l’Empire romain, le spectacle ne se prend pas à la légère ! Grandiose et populaire, il occupe une place centrale dans la vie de la Cité, dont rend compte la nouvelle exposition du musée Lugdunum qui plonge le...

Entre­tien en hommage à Pierre Soulages, un géant de la pein­ture

Nous avions rencontré Pierre Soulages en 2012 pour son exposition au musée des Beaux-Arts de Lyon, qui a depuis acquis plusieurs de ces toiles. Conversation avec un maître de la lumière, grand gaillard en Reebok noires qui "n'avait rien contre le fait d'être populaire". Il avait ...