Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les visages de la Guerre que vous n’avez jamais vus

L'exposition Visages pour les 30 ans du CHRD.
Visages, le nouvelle expo du CHRD pour ses 30 ans.

On aurait aimé visi­ter cette expo­si­tion le nez au vent, libé­rés de ces masques qui musèlent nos sourires depuis deux ans. C’était d’ailleurs la mali­cieuse inten­tion du CHRD, dévoi­ler les visages de la guerre à l’heure où l’on retrouve les nôtres. Il faudra patien­ter encore quelques semaine pour cela, mais le résul­tat n’en est pas moins déjà saisis­sant. Pour ses 30 ans, le musée lyon­nais dédié à la Résis­tance et à la dépor­ta­tion offre une centaine d’oeuvres de ses propres archives dans une nouvelle expo­si­tion foison­nante. Portraits et iden­ti­tés se déclinent sous toutes leurs formes, droit dans les yeux : icônes du pouvoir, visages des témoins du quoti­dien, masques à gaz, trognes de prison­niers et figures de l’ab­sence incar­nées par des manteaux ou des tenues de dépor­tés, plus poignants encore que les regards. Le tout servi par une scéno­gra­phie d’ex­cep­tion, intel­li­gente et numé­rique, qui fait de ce lieu – en sous-sol, un rien oppres­sant – un nouvel écrin pour les récits de la Seconde Guerre Mondiale. On navigue d’oeuvre en oeuvre à travers des cartels tactiles, l’émo­tion toute concen­trée sur la centaine d’objets qui compose la collec­tion.

Icônes et anonymes, Pétain et De Gaulle

Les hommes prédo­minent et les femmes sont plus discrètes, tour à tour serviles ou survi­vantes des camps de la mort. Dans la pièce prin­ci­pale, une instal­la­tion met en valeur 54 portraits de prison­niers de guerre du peintre Jean Billon, présen­tés pour la première fois avec une telle ampleur. Autour d’eux, les tirages argen­tiques en noir et blanc du photo­graphe Frédé­ric Bellay, magni­fique hommage aux témoins de la Shoah. L’ex­po­si­tion inter­roge aussi la repré­sen­ta­tion des chefs poli­tiques de l’époque : Pétain lacéré sur une affiche ou sublimé dans un carré de soie, De Gaulle immor­ta­lisé par l’art naïf de Lucien le Guern. Dans les caves où atten­daient d’être tortu­rés les prison­niers de la gestapo, nos yeux s’ar­rêtent sur celles et ceux qui, avant nous, ont pris toute la mesure de ce que signi­fiait « être en guerre ».

Visages, portraits des collec­tions du CHRD. Du mercredi au dimanche de 10h à 18h au Centre d’His­toire de la Résis­tance et de la Dépor­ta­tion, Lyon 7e. Jusqu’au 18 septembre. De 4 à 8€.

Les Secrets de la terre, l’expo de la rentrée à Confluences

Si l’on n’est pas spécialiste ou collectionneur, les collections de minéraux évoquent l’ennui et les dimanches après-midi pluvieux. Le Musée des confluences en possède plus de 10 000 ! Seulement, le temps n’est plus au musée Guimet et aux cabinets de curiosités… Cette exposition ...

Un château pour 22 artistes en Beaujo­lais

La galerie Jean-Louis Mandon prend ses quartiers d’été au château de Rochebonne dans le Beaujolais pour présenter une exposition collective d’artistes défendus par la galerie de la rue Vaubecour. Celle-ci était un peu trop étroite pour l’événement, cela va sans dire. Voilà une be...

Eric Poite­vin, la plus belle expo de l’été

Il fait des photos à partir des oeuvres du musée des Beaux-arts de Lyon : portrait, paysages, natures jamais mortes, Eric Poitevin est un grand photographe qui entre au musée. Comme il existe des peintres d’atelier, qui ne peignent pas en plein air, Eric Poitevin est avant tou...

Rencon­trez Jean Piton, le peintre qui vous accueille dans son atelier

On pourrait dire de façon emphatique que l’oeuvre récente de Jean Piton commence là où s’est arrêté Mondrian. L‘idée ne conviendrait probablement ni à l’un ni à l’autre, mais permet d’expliquer le travail de recherche du plasticien. Sur des toiles disposées en losanges, il domest...