Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le musée de Four­vière fait peau neuve avec Pauline Jari­cot

Le musée de Fourvière rouvre ses portes ce vendredi.
Le musée de Fourvière rouvre ses portes vendredi avec une expo consacrée à Pauline Jaricot.

Fin décembre 2021, la Fonda­tion de Four­vière lançait une grande tombola pour ache­ver la réha­bi­li­ta­tion de l’un des emblèmes du patri­moine lyon­nais, à laquelle il manquait encore 7 millions d’eu­ros pour abou­tir. À ce jour 70 000€ ont été récol­tés, et la tombola a été prolon­gée jusqu’au 30 juin prochain. « Pour le public, c’est quand même plus moti­vant de soute­nir un lieu ouvert », remarque Manuelle-Anne Renault, en charge de la conser­va­tion des oeuvres. Fermé depuis fin 2018, il reste le temps au musée de dévoi­ler ses nouveaux trésors, spécia­le­ment conçus à l’oc­ca­sion de la béati­fi­ca­tion de Pauline Jari­cot ce dimanche 22 mai. Dès vendredi et jusqu’au 15 août, les visi­teurs pour­ront décou­vrir une expo­si­tion en quatre parties : une œuvre réali­sée par l’ar­tiste lyon­naise Tout feu tout flamme, diffé­rents aspects de la vie au XIXè siècle et ses catho­liques enga­gés à recons­truire l’Église ainsi que tout un volet consa­cré aux missions. 

Une icône lyon­naise, Pauline Jari­cot (photo Romain Desgrands).

Pauline Jari­cot super­star

Pour pallier un défi­cit de noto­riété et un trou dans le budget de plus de 300 000€, le Musée de Four­vière s’ouvre aussi à l’art contem­po­rain avec l’ac­cueil d’une instal­la­tion de la Bien­nale dès le 14 septembre, encore incon­nue : . « Je fais une confiance totale aux commis­saires » ajoute Manuelle-Anne Renault, « ce ne sera peut-être pas reli­gieux, mais cohé­rent avec l’his­toire du lieu ». En atten­dant, la béati­fi­ca­tion de Pauline Jari­cot ce week-end devrait faire grim­per la fréquen­ta­tion, et nimber d’un coup de projec­teur un musée tout beau tout neuf. A suivre.

Musée de Notre-Dame de Four­vière, Lyon 5e. Nouvelle expo­si­tion consa­crée à Pauline Jari­cot à partir du vendredi 20 mai et jusqu’au 15 août. De 5 à 7 €. Horaires à venir.

Le site en réfec­tion pour l’ou­ver­ture au public vendredi 20 mai. (photos Susie Waroude)

Nos 10 oeuvres préfé­rées pour une Bien­nale de Lyon grand cru

Une édition exceptionnelle et foisonnante à la Biennale de Lyon, dont on n'a pas fini de faire le tour à Fagor, au Mac ou au musée Guimet. Suivez le guide pour les dix premières oeuvres à nous avoir marqués sur le beau thème de la "fragilité". Paradoxalement, cela faisait troi...

Que faut-il voir à la Bien­nale de Lyon ?

[mis à jour] Doucement les basses, la Biennale d'art contemporain, ça dure trois mois ! On l'a visitée et on a choisi nos dix oeuvres préférées depuis, mais on vous dressait auparavant un premier top général pour y comprendre quelque chose et vous mettre l'eau à la bouche. Que vo...

Les Secrets de la terre, l’expo de la rentrée à Confluences

Si l’on n’est pas spécialiste ou collectionneur, les collections de minéraux évoquent l’ennui et les dimanches après-midi pluvieux. Le Musée des confluences en possède plus de 10 000 ! Seulement, le temps n’est plus au musée Guimet et aux cabinets de curiosités… Cette exposition ...

Un château pour 22 artistes en Beaujo­lais

La galerie Jean-Louis Mandon prend ses quartiers d’été au château de Rochebonne dans le Beaujolais pour présenter une exposition collective d’artistes défendus par la galerie de la rue Vaubecour. Celle-ci était un peu trop étroite pour l’événement, cela va sans dire. Voilà une be...