Sortir à Lyon
Partager cet article :

Nuits sonores en vue… sur Arte !


C’est le premier grand festi­val à avoir annoncé son report. Se tenant d’ha­bi­tude fin mai, les Nuits sonores avaient d’ores et déjà annoncé en mars le renvoi de leur 18e édition fin juillet… avant de devoir, comme beau­coup d’autres festi­vals, renon­cer. La situa­tion s’an­nonce plus que rude pour les musiques dites « actuelles » au minis­tère : on n’est pas prêt de reprendre une chope de bière avant de retour­ner dans la fosse. En atten­dant, on peut donc se conso­ler, incon­so­lables, en revoyant les concerts passés sur Arte Concert, parte­naire histo­rique. C’est malheu­reu­se­ment la seule échap­pa­toire aujourd’­hui… L.H.

18e édition des Nuits sonores repor­tée. nuits-sonores.com

Vous pouvez voir d’an­ciens sets des Nuits sonores << ici >>, même une bière à la main.

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Chas­sés-croi­sés amou­reux

Ce qui est bien avec les films d’Emmanuel Mouret, c’est qu’une fois que vous en avez vu un, vous les avez presque tous vu. Après Mademoiselle de Joncquières, film d’époque en costumes, le réalisateur amoureux de l’amour renoue dans Les Choses qu’on dit les choses qu'on fait avec ...

La comé­die humaine, cama­rade

Elles ne sont pas légion les comédies politiques au café-théâtre. Elles sont encore moins nombreuses à éviter l'écueil du poujadisme (tous pourris), comme du bashing de circonstance (gilets jaunes, anti-Macron ou désormais anti-Verts primaires). C'est ce que réussissent Antoine D...