Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les Nuits du Canal lancent le show!

Le salut sera donc venu de Villeur­banne et des puces du Canal : les Nuits du Canal, qui se lancent aujourd’­hui jeudi 11 juin, marquent donc la première véri­table reprise du spec­tacle vivant, adou­bée par la Région Rhône-Alpes et sa délé­ga­tion à la Culture. Le concept est simple : les portes des Puces du canal ouvrent à 19h30 sur une scène de 70m2 par un barbe­cue « offert », avant un show de 2h qui lui ne l’est pas (de 41 à 58 €). Mieux vaut ne pas avoir été trop victime du chômage partiel… Après le barbek et une bouteille de rosé pour filer droit, ce n’est que du bonheur : 2h de « Lulu Land » ou La La Land revi­sité par la troupe de Lulu sur la colline en hommage aux années 80. On est vintage où on ne l’est pas…

Les autres soirées d’été (jusqu’au 12 septembre !) se veulent entre le modèle du « Satur­day night live » à l’amé­ri­caine ou du « Mari­tie et Gilbert Carpen­tier » à la française que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaî­tre… Avec des guests de l’hu­mour de haute tenue : Merlin l’en­chan­teur Jacques Cham­bon pour son one La vie est une fête, plus que jamais de circons­tance, ou Damien Laquet, pour son superbe auto­por­trait de comé­dien dingue de scène, J’suis pas malade… co-écrit avec Jacques Cham­bon itou. Bref, du barbe­cue Sibi­lia des halles Bocuse jusqu’aux shows des ex-fans des eigh­ties, tout est bon dans le Cham­bon.

Les Nuits du Canal, du 11 juin au 12 septembre.

Jeudi 11 juin à 21h30 : Lulu Land spécial années 80.

Du 18 au 20 juin à 21h30 : Jacques Cham­bon dans son one man show La Vie est une fête.

Du 9 au 11 juillet à 21h30 : Damien Laquet dans J’suis pas malade, co-écrit avec Jacques Cham­bon.

De 41 à 58 € le barbe­cue-spec­tacle. Rensei­gne­ments et réser­va­tions << ici >>.

Les Consé­quences de Paolo Sorren­tino

Ce serait presque un prix Lumière dans le prix Lumière. En plus de l’avant-première de son dernier film réalisé pour Netflix, La Main de Dieu (photo) - qu'on a hâte de découvrir - le pape du cinéma italien contemporain Paolo Sorrentino viendra présenter cinq de ses plus beaux fil...

Un nouveau festi­val baroque à Lyon

L’Institution des Chartreux a toujours fait venir des musiciens en cours de saison, et souvent de grande qualité, comme le ténor Cyrille Dubois. Plutôt que de les présenter au coup par coup au long de la saison, elle a décidé de les regrouper cette année le temps d’un week-end, a...

Preljo­caj fait danser Hendrix

En attendant son Lac des cygnes qui faisait la Une de notre numéro de rentrée (en décembre à la Maison de la danse), toujours là où on ne l'attend pas, Angelin Preljocaj ouvre le festival Chaos Danse au théâtre Astrée à Villeurbanne avec sa dernière création alternative, Deleuze ...

East­wood, Sorren­tino et Jane Campion au festi­val Lumière

Principal rescapé de la crise de production liée au Covid, le cinéma français devient majoritaire partout dans les festivals (Cannes, Venise ou Deauville). Le festival Lumière ne fait pas exception, avec une avalanche de films français de toutes époques. Que ce soit à travers le ...