Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les Nuits du Canal lancent le show!

Le salut sera donc venu de Villeur­banne et des puces du Canal : les Nuits du Canal, qui se lancent aujourd’­hui jeudi 11 juin, marquent donc la première véri­table reprise du spec­tacle vivant, adou­bée par la Région Rhône-Alpes et sa délé­ga­tion à la Culture. Le concept est simple : les portes des Puces du canal ouvrent à 19h30 sur une scène de 70m2 par un barbe­cue « offert », avant un show de 2h qui lui ne l’est pas (de 41 à 58 €). Mieux vaut ne pas avoir été trop victime du chômage partiel… Après le barbek et une bouteille de rosé pour filer droit, ce n’est que du bonheur : 2h de « Lulu Land » ou La La Land revi­sité par la troupe de Lulu sur la colline en hommage aux années 80. On est vintage où on ne l’est pas…

Les autres soirées d’été (jusqu’au 12 septembre !) se veulent entre le modèle du « Satur­day night live » à l’amé­ri­caine ou du « Mari­tie et Gilbert Carpen­tier » à la française que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaî­tre… Avec des guests de l’hu­mour de haute tenue : Merlin l’en­chan­teur Jacques Cham­bon pour son one La vie est une fête, plus que jamais de circons­tance, ou Damien Laquet, pour son superbe auto­por­trait de comé­dien dingue de scène, J’suis pas malade… co-écrit avec Jacques Cham­bon itou. Bref, du barbe­cue Sibi­lia des halles Bocuse jusqu’aux shows des ex-fans des eigh­ties, tout est bon dans le Cham­bon.

Les Nuits du Canal, du 11 juin au 12 septembre.

Jeudi 11 juin à 21h30 : Lulu Land spécial années 80.

Du 18 au 20 juin à 21h30 : Jacques Cham­bon dans son one man show La Vie est une fête.

Du 9 au 11 juillet à 21h30 : Damien Laquet dans J’suis pas malade, co-écrit avec Jacques Cham­bon.

De 41 à 58 € le barbe­cue-spec­tacle. Rensei­gne­ments et réser­va­tions << ici >>.

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Ravel et Chamayou, c’est l’Amé­rique

Bertrand Chamayou est un pianiste racé, jamais démonstratif, choisissant souvent des options originales dans l'approche des oeuvres (comme dans son très beau disque Schubert). Cristalline, architecturée, encore moderne à bien des égards, la musique de Ravel est faite pour lui. Il...

Une vie cachée : grand film pour héros ordi­naire

Cinéma d'auteur. Après des derniers films décevants (Song to Song), Terrence Malick opère un retour aux sources de son cinéma en s’inspirant de la vie de Franz Jägerstätter, un paysan autrichien qui refusa de prêter allégeance à Hitler. Bien entendu, ici, il n’y a ni combats ni b...