Sortir à Lyon
Partager cet article :

Nouvelle vague aux Subs

«  Opti­misme ambient  »… Que le nom de ce nouvel événe­ment est bien trouvé ! À contre-courant de tout ou presque, ce satané pessi­misme ambiant, donc, mais aussi des esthé­tiques à la mode et même des façons de présen­ter du spec­tacle vivant aujourd’­hui, les Subs lancent un allé­chant mini-festi­val autour de la musique « ambient », allon­gés sous la verrière à se lais­ser empor­ter dans les paysages sonores les plus oniriques. Le genre musi­cal planant, né dans les 70s est trop rare­ment mis en valeur par les insti­tu­tions et sera exploré trois soirs durant. En ouver­ture, nous décou­vri­rons le projet Zero Gravity, créé par Johann Guillon, membre fonda­teur du groupe élec­tro EZ3kiel. Puis le deuxième soir, la pièce de résis­tance avec une relec­ture du fameux Music For Airports de Brian Eno par l’En­semble Social Silence accom­pa­gné d’un quatuor à cordes. Enfin, en clôture, un concert de l’amé­ri­caine Chris­tina Vant­zou, figure de proue de la scène actuelle, histoire de rappe­ler que le genre est plus vivant que jamais. Nous aussi. A.Q.

Chris­tina Vant­zou, dimanche 4 octobre aux Subs.

Opti­misme ambient, festi­val Subs Sessions. Du jeudi 1er au dimanche 4 octobre à 20h aux Subsis­tances, Lyon 1er. De 5 à 10 €. Program­ma­tion détaillée.

Et si Biolay chan­tait sans paroles ?

Bon, soyons franc, en plein été, on se sentirait plutôt d’humeur cœur grenadine à siroter en terrasse en attendant d’aller voir Souchon sur la scène de Fourvière, que de tacler je ne sais quel artiste en pleine reprise des activités culturelles… Et notre Benjamin Biolay national ...

Comment s’ha­biller pour Kate­rine ?

Un pyjama confortable Au bout d’un an en télétravail, vous ne quittez plus votre pyjama préféré, celui à têtes de loutres impression velours auquel vos collègues ont décerné le titre du “plus beau pyjama moche” depuis que vous ne faites même plus l’effort de passer une chemise...

Deux nuits avec Souchon à Four­vière

N’abusons pas, il ne fait pas partie de ces petits jeunes à qui la crise Covid a coupé l’herbe sous le pied… Mais presque ! Pour ceux qui auraient manqué un épisode, rappelons qu’Alain Souchon a tout simplement écrit son meilleur album à soixante-quinze ans, qu’Âmes fifties est p...

Le festi­val Ecrans mixtes s’ouvre avec Gaël Morel

En plus de grossir à vue d’œil en nombre de séances, le festival Ecrans mixtes dont Exit est partenaire programme pour notre plus grand plaisir la toute première rétrospective consacrée à Gaël Morel. Début des festivités mercredi. Il reste à jamais l’égérie masculine des Rosea...