Sortir à Lyon
Partager cet article :

Supers­pec­tives sur la colline de Four­vière

De la musique, une terrasse avec une vue impre­nable sur Lyon, et encore de la musique. Pour­tant, le festi­val Supers­pec­tives a cette année pour thème le silence. Les histoires de ceux pour qui le silence n’était pas un choix ou de ceux pour qui il est béné­fique. Dans Ludi, l’ar­tiste Chas­sol (photo) utilise les bruits du quoti­dien, ceux que l’on n’en­tend plus par habi­tude, pour leur donner une dimen­sion artis­tique. Des vidéos de grand huit ou de cour de récréa­tion deviennent des œuvres musi­cales brèves et décon­cer­tantes par la reprise des sons qui les composent. Cette année, la terrasse nord accueillera des événe­ments gratuits comme les siestes musi­cales du violon­cel­liste Olivier Gailly ou les danses enga­gées de la compa­gnie Anoe­sis sur le thème du soulè­ve­ment.

Festi­val Supers­pec­tives, du 18 juin au 11 juillet à la Maison de Lorette (42 montée Saint Barthé­lémy, Lyon 5ème). Entre 25 et 18 euros, repré­sen­ta­tions gratuites sur la terrasse nord. Programme complet et réser­va­tions sur le site super­spec­tives.fr

Rétro Paso­lini à l’Ins­ti­tut Lumière : le sexe et la mort

A côté de Mamma Roma, son chef d’œuvre, la rétro Pasolini à l’Institut Lumière permet de revoir les trois volets du projet le plus fou de Pasolini : la Trilogie de la Vie. Une utopie sexuelle débridée, plus sombre qu’il n’y paraît, qui reste une intrusion sans équivalent de la po...

Le festi­val Ecrans mixtes fait redé­cou­vrir le cinéma LGBT

Engagement politique, cinéphilie, fiesta et découvertes, Exit Mag est toujours aussi heureux d’être partenaire du festival Ecrans mixtes, le festival cinéma le plus quali et le plus queer de la Métropole. Avec cette année la venue d’un grand cinéaste britannique, Terence Davies, ...