Sortir à Lyon
Partager cet article :

Nuits sonores 2022 : le meilleur de l’elec­tro est arrivé !

Les jours sont parfois encore plus beaux que leurs nuits. On savait déjà que la 19e édition de Nuits sonores allait “renfor­cer sa program­ma­tion et son ancrage diurnes” selon les termes toujours euro­péo-tech­no­crato-compa­tibles du festi­val pour 4 grandes jour­nées aux usines Fagor du 25 au 29 mai prochains.

Photo : Anne Simon­not.

Mais on connaît en prime désor­mais les quatre “cura­tors” (validé par la commis­sion euro­péenne) des quatre nuits phares du festi­val au Sucre et à la Sucrière : la jeune géné­ra­tion locale avec Lala & Ace le premier soir (ça c’est le côté EELV de la prog avec en prime plein de choses à dire sur la société qui va mal) ; ensuite DJ Harvey hype et cali­for­nien, dance music supra-stylée top niveau y a qu’à s’in­cli­ner ; Honey­dijon pour la dernière nuit façon House music en mode espoir pour le monde d’après, un gros morceau de joie çe ne se refuse pas ; et enfin notre chou­choute qu’aon avait déjà adou­bée lors de son précé­dent passage au Sucre, Helena Hauff, rouleau compres­seur de dark house mini­ma­liste et obses­sion­nelle, tota­le­ment hypno­tique. Bref, les Nuits Sonores survolent toujours la planète elec­tro ès qualité.

19e édition des Nuits Sonores. Du 25 au 29 mai 2022. (photo Brice Robert en haut)

Helena Hauff, notre chou­choute pour la nuit 3 au Sucre.

Triste et beau comme Gaspard Ulliel

On connaissait Putain de camion. On connaîtra maintenant Putain de ski. On préférait quand Gaspard Ulliel tournait dans la région pour Bertrand Tavernier (La Princesse de Montpensier) ou Benoît Jacquot (Eva), que lorsqu’il a eu le malheur de partir skier en Savoie, en famille, av...

Le nouveau Tartuffe de la Comé­die Française pour ouvrir Four­vière

En plus de Nick Cave, M, Juliette Armanet ou encore Jacques et Thomas Dutronc côté musique, on connaît désormais le spectacle d'ouverture des Nuits de Fourvière : c'est Le Tartuffe de la Comédie Française, conçu par le très contemporain Ivo Van Hove, qui célébrera les 400 ans de ...

Le nouveau Guillermo del Toro en avant-première au Lumière Terreaux

C'est Thierry Frémaux qui dans ses premières années cannoises avait sélectionner Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro en 2006, faisant entrer le cinéma de genre en compétition sur la Croisette. Avec une belle fidélité, c'est donc Thierry Frémaux qui viendra présenter dimanc...