Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le plus beau film d’amour avec Nata­lie Wood

La Fièvre dans le sang, Prod DB © Warner Bros

C’est le chef-d’œuvre absolu de Kazan. A la fois pamphlet social bidon­nant contre l’Amé­rique puri­taine et mélo flam­boyant sur l’amour fou avec une Nata­lie Wood touchée par la grâce. C’est sans doute l’œuvre du réali­sa­teur qui croise le mieux la rage des senti­ments indi­vi­duels et l’écra­se­ment de la conscience collec­tive, dans un Tech­ni­co­lor inso­lent. Maître d’œuvre de l’Ac­tor’s Studio, Kazan reste l’in­car­na­tion de points de vue assu­més, de conflits drama­tiques qui vibrent sous nos yeux, pas de ces drames mous démis­sion­naires qui prétendent ne rien juger et se dévi­ta­lisent en voulant ména­ger chaque person­nage (le père, ici passa­ble­ment effrayant). Ce qui n’em­pêche ni la complexité, ni le dépas­se­ment ou la compas­sion. Nata­lie Wood devien­dra l’icône de toute une géné­ra­tion, en plus de tour­ner La Fureur de vivre avec James Dean visible aussi dans la rétros­pec­tive. Dans une des plus belles séquences de l’his­toire du cinéma –  la plus belle fin qu’ait tour­née Kazan selon lui et il était intran­si­geant avec lui-même – il faut avoir vu Nata­lie Wood regar­der l’homme qu’elle a désiré jusqu’à la folie avoir un enfant avec une autre, et repar­tir digne, rassé­ré­née, pour savoir ce qu’ai­mer veut dire. Sublime, forcé­ment sublime.

La Fièvre dans le sang d’Elia Kazan (Splen­dor in the grass, EU, 1961, 2h04) avec Nata­lie Wood, Warren Beatty, Barbara Loden… Jeudi 21 janvier à 21h puis jeudi 10 février à 18h30. Dans la cadre de la rétros­pec­tive Nata­lie Wood à l’Ins­ti­tut Lumière, Lyon 8e. Tarif habi­tuels.

Rétro Paso­lini à l’Ins­ti­tut Lumière : le sexe et la mort

A côté de Mamma Roma, son chef d’œuvre, la rétro Pasolini à l’Institut Lumière permet de revoir les trois volets du projet le plus fou de Pasolini : la Trilogie de la Vie. Une utopie sexuelle débridée, plus sombre qu’il n’y paraît, qui reste une intrusion sans équivalent de la po...

Le festi­val Ecrans mixtes fait redé­cou­vrir le cinéma LGBT

Engagement politique, cinéphilie, fiesta et découvertes, Exit Mag est toujours aussi heureux d’être partenaire du festival Ecrans mixtes, le festival cinéma le plus quali et le plus queer de la Métropole. Avec cette année la venue d’un grand cinéaste britannique, Terence Davies, ...

Redé­cou­vrez les films de Damien Chazelle sur grand écran !

Pour préparer la sortie de son nouveau film Babylon, le Pathé Vaise propose une rétrospective sur le réalisateur franco-américain Damien Chazelle. Une belle occasion de (re)découvrir ses trois premiers films sur grand écran ! Whiplash (2014) Répétition mouvementée avec Mile...

Rattra­page 2022 : nos 10 plus beaux films pour 4 €

Avec UGC ou Télérama (ou les deux), vous avez le choix pour rattraper en janvier les meilleurs films de 2022 pour 4 € la place. On vous a sélectionné nos dix préférés. 1. Elvis de Baz Lurh­mann (Aus-EU, 2h39) avec Austin Butler, Tom Hanks, Olivia De Jong… (festival UGC)...