Sortir à Lyon
Partager cet article :

Que faut-il voir à la Bien­nale de Lyon ?

Abdullah Alothman à la Biennale de Lyon
Fantasy Land d'Abdullah Alothman, invité de la Biennale.

[mis à jour] Douce­ment les basses, la Bien­nale d’art contem­po­rain, ça dure trois mois ! On l’a visi­tée et on a choisi nos dix oeuvres préfé­rées depuis, mais on vous dres­sait aupa­ra­vant un premier top géné­ral pour y comprendre quelque chose et vous mettre l’eau à la bouche. Que voici.

Quel est le thème de cette année?

 Les commis­saires d’ex­po­si­tion, le duo libano-alle­mand Sam Bardaouil et Tim Fell­rath, ont choisi un thème qui résonne avec l’ac­tua­lité : un « mani­feste de la fragi­lité ». La démarche n’est pas selon eux un simple constat, assumé, mais aussi une force et un appel à la résis­tance. En résumé, la maison brûle, mais les artistes, censés par essence être plus vulné­rables, rejoignent les pompiers. Plus d’une centaine ont été inter­pel­lés ou choi­sis sur ce thème inves­tis­sant divers lieux, dont le point prin­ci­pal sera les Usines Fagor.”

C’est où?

Aux anciennes usines Fagor, donc, et deux autres lieux prin­ci­paux : le Mac à l’ori­gine de la mani­fes­ta­tion, et le musée Guimet, excep­tion­nel­le­ment réou­vert pour l’oc­ca­sion (même si on y attend toujours un projet pérenne, la mairie ayant renoncé à y instal­ler les futurs ateliers de la Maison de la danse). Avec toujours d’autres lieux « en réso­nance« , comme la BF15 qui vient déjà d’ou­vrir sa nouvelle expo­si­tion, ou l’IAC à Villeur­banne, toujours inté­res­sant pour y repé­rer les meilleurs artistes de la scène locale.

On verra quoi par exemple?

Au Mac, vous pour­rez décou­vrir le destin excep­tion­nel et pour­tant oublié d’une figure emblé­ma­tique de l’his­toire lyon­naise: Louise Brunet, qui parti­cipa à la révolte des Canuts. Au musée Guimet – une décou­verte en soi ! –  l’œuvre senso­rielle d’Ugo Schiavi, qui mêle plantes, fossiles et câbles pour évoquer la forte rési­lience de la nature. Ainsi que les assem­blages de panneaux lumi­neux d’Abdul­lah Al Othman à Fagor, ou encore l’im­pres­sion­nant village de Hans Op De Beeck qui occupe à lui tout seul une halle entiè­re… La suite, très vite, dès qu’on y a jeté un oeil… ou deux !

16e Bien­nale d’art contem­po­rain de Lyon, Mani­festo fo fragi­lity. Du mercredi 14 septembre au 31 décembre.

Japan Touch, le plus grand festi­val de cuisine japo­naise

C'est le rendez-vous incontournable des fous de culture japonaise, et on peut dire que l'événement leur rend bien. Pendant deux jours, Eurexpo se pare des lumières des rues de Tokyo, de bonsaï et de céramiques, de lingerie kawaii et des cosplay les plus impressionnants. L'immersi...

Brigitte Giraud, notre favo­rite pour le prix Goncourt, lauréate 2022

[mis à jour] Elle l'a eu ! Brigitte Giraud obtient le prix Goncourt ! Peu de livres nous auront autant touché que Vivre vite (Flammarion), livre de contre-deuil qui conjure la fatalité d'un accident de moto dans des hypothèses rock'n'roll égrenées en courts chapitres intitulés...

Tim Burton, le prix Lumière le plus émou­vant

Ce vendredi 21 octobre, Tim Burton, le réalisateur d’œuvres culte comme Batman, Edward aux mains d’argent ou Ed Wood, a reçu à Lyon le 14ème Prix Lumière au cours d’une soirée riche en émotions. Si tous les invités sont arrivés sur l’habituel Estasi Dell'oro d’Ennio Morricone,...