Sortir à Lyon

Vise-moi Wiesel

Il a une tête de premier de la classe et l’in­so­lence d’un cancre. Le genre de sale gosse à racon­ter sans sour­ciller qu’on peut tuer une femme en souf­flant dans son vagin ou à faire rire avec un sketch sur les assu­rances mala­dies… Le Suisse Thomas Wiesel s’est même fait une belle place dans le paysage humo­ris­tique fran­co­phone, où il a snipé à loisir tous les poli­ti­ciens et person­nages publics helvé­tiques. Après être venu se roder à l’Es­pace Gerson en septembre, l’hu­mo­riste présen­tera en mars son nouveau spec­tacle sur la grande scène de la Bourse du Travail, où il essaiera cette fois de se rache­ter des bons points de karma en visant une cible de premier choix : lui-même. En espé­rant qu’il soit toujours aussi grinçant et sans pitié. C.S. et N.P.

Thomas Wiesel, ça va. Samedi 14 mars, à 20h30, à la Bourse du Travail, Lyon 3e. De 22 à 32€. bourse-du-travail.com

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

La Croix-Rousse, 1er test pour « NPG »

Elle s'y voyait déjà avant les élections. Elle le sera après. Après avoir été la favorite, Nathalie Perrin-Gilbert sera bien la prochaine adjointe à la Culture de la nouvelle majorité municipale verte. Reste à savoir le portefeuille exact de son poste, qui n'est pas anodin : cult...

Quand Piccoli reve­nait à Lyon…

C'est un des plus beaux rôles de Piccoli vieillissant : celui d'un père revenant voir ses trois filles sans prévenir quinze plus tard, alors qu'il n'avait plus donner signe de vie... C'est Claude Mouriéras, l'actuel directeur de la Fabrique, l'école de cinéma des frères Lumière, ...