Sortir à Lyon
Partager cet article :

Lompret sort le grand jeu

On a hâte d’être à la rentrée. D’abord parce qu’on peut espé­rer que les cafés-théâtres, petites salles de spec­tacle par défi­ni­tion, aient repris du service. Ensuite parce qu’Ay­me­ric Lompret, le sniper le plus doué de sa géné­ra­tion en matière d’ob­ser­va­tion sociale, est annoncé en septembre à l’es­pace Gerson. Le spec­tacle s’ap­pelle toujours « Tant pis » avec le joie de vivre et le sens de l’hu­mour consen­suel qui l’ont toujours carac­té­risé, mais le pitch à lui tout seul fait encore plus envie qu’a­vant. Il s’agira donc d’un spec­tacle « sur l’amour de soi, et celui des autres, éven­tuel­le­ment ». Avec des témoi­gnages poignants comme : « J’ai vécu avec un homme, je me suis mariée, j’ai fait des enfants. Honnê­te­ment, c’est très surfait. Quand je dis « Je t’aime » à mon mari, il me répond « merci ». Mes mes enfants me sourient essen­tiel­le­ment pour que je conti­nue à les nour­rir. Ma mère me consi­dère comme un organe à elle, mais qui vivrait en dehors de son corps. Et c’est moi qu’on traite d’égoïste ! ». Si l’une de ces situa­tions se rappelle le plus natu­rel­le­ment du monde à votre bon souve­nir fami­lial, ou tout simple­ment à un dialogue que vous avez eu l’oc­ca­sion d’avoir presque quoti­dien­ne­ment, grâce à ce bonheur conju­gal qu’on nomme par pudeur « confi­ne­ment », ce spec­tacle est fait pour vous. On vous le dit : on a vrai­ment hâte d’être à la rentrée !

Ayme­ric Lompret, Tant pis. Du 30 septembre au 3 octobre à 20h30 (sam 21h15) à l’es­pace Gerson, Lyon 5e. De 11 à 16 €. Vous pouvez d’ores et déjà réser­ver vos places << ici >>.

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Petite rando des Monts d’Or à Poley­mieux

Entre les panoramas plongeants sur Lyon et les sentiers coupant à travers bois et champs, les Monts d’Or sont l’un de nos endroits préférés pour une petite mise au vert. A deux pas de Lyon pour allier nature et patrimoine, on emprunte le chemin des cabornes, à Poleymieux. Entre v...

Terriens extra­ter­restres

La mise en scène commence toujours à l’intérieur des mots avec Ivan Viripaev, auteur russe passionnant qu’on avait découvert avec Illusions, spectacle merveilleux créé par la même équipe artistique que cet OVNI, avant tout drôle d’objet théâtral, même s’il y sera question des ext...

La (double) vie de Brian

Alors que l'Institut Lumière lui consacre une large réetrospective, Quais du polar invite Brian De Palma pour son premier livre, Les Serpents sont-ils nécessaires. Deux bonnes raisons de rencontre un des plus grands cinéastes vivants....