Sortir à Lyon
Partager cet article :

Lompret sort le grand jeu

On a hâte d’être à la rentrée. D’abord parce qu’on peut espé­rer que les cafés-théâtres, petites salles de spec­tacle par défi­ni­tion, aient repris du service. Ensuite parce qu’Ay­me­ric Lompret, le sniper le plus doué de sa géné­ra­tion en matière d’ob­ser­va­tion sociale, est annoncé en septembre à l’es­pace Gerson. Le spec­tacle s’ap­pelle toujours « Tant pis » avec le joie de vivre et le sens de l’hu­mour consen­suel qui l’ont toujours carac­té­risé, mais le pitch à lui tout seul fait encore plus envie qu’a­vant. Il s’agira donc d’un spec­tacle « sur l’amour de soi, et celui des autres, éven­tuel­le­ment ». Avec des témoi­gnages poignants comme : « J’ai vécu avec un homme, je me suis mariée, j’ai fait des enfants. Honnê­te­ment, c’est très surfait. Quand je dis « Je t’aime » à mon mari, il me répond « merci ». Mes mes enfants me sourient essen­tiel­le­ment pour que je conti­nue à les nour­rir. Ma mère me consi­dère comme un organe à elle, mais qui vivrait en dehors de son corps. Et c’est moi qu’on traite d’égoïste ! ». Si l’une de ces situa­tions se rappelle le plus natu­rel­le­ment du monde à votre bon souve­nir fami­lial, ou tout simple­ment à un dialogue que vous avez eu l’oc­ca­sion d’avoir presque quoti­dien­ne­ment, grâce à ce bonheur conju­gal qu’on nomme par pudeur « confi­ne­ment », ce spec­tacle est fait pour vous. On vous le dit : on a vrai­ment hâte d’être à la rentrée !

Ayme­ric Lompret, Tant pis. Du 30 septembre au 3 octobre à 20h30 (sam 21h15) à l’es­pace Gerson, Lyon 5e. De 11 à 16 €. Vous pouvez d’ores et déjà réser­ver vos places << ici >>.

Luca Colucci, le fan de Kaame­lott était un homme en robe

Son nom renvoie inévitablement à une autre bête de scène, pourtant Luca Bertogiati Colucci n'a pas grand chose à voir avec le fondateur des Restos du Coeur. Si ce n'est la délicatesse de son jeu derrière ses gros bras, peut-être. Dans son tout premier one-man-show, l'étudiant en ...

Le nouveau spec­tacle de Vincent Dedienne au Radiant

Il avait dédié son premier Molière avec une infinie tendresse à « ceux qui désespèrent d'amour », racontant qu'il avait justement écrit son premier one man show, S'il se passe quelque chose, parce qu'il était désespéré d'amour. C'est bien ce qu'il a apporté à la scène du café-thé...

Tout en douceur, le dernier spec­tacle de Jérôme Comman­deur

Entretien avec un de nos comiques préférés, Jérôme Commandeur, qui revient à Lyon pour son nouveau film, et un remix de son dernier spectacle. Votre nouveau spectacle Toujours en douceur est-il une nouvelle version de Tour en douceur ? Jérôme Commandeur : C’est une suite. J...

Exclu­sif : un nouveau café-théâtre pour l’OL

Le "Théâtre à l’Ouest" arrive... à l’est de Lyon. Parmi les nombreux projets dévoilés en décembre par OL Groupe, il en est un qui n’a pas fait autant de bruit que la vague de surf artificielle : la création d’une salle de café-théâtre de 390 places. Une déclinaison de l'établisse...