Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le nouveau Palmade est arrivé !

Il fait partie des rares comiques qui peut nous donner des ordres. Son mal être (de génie) trans­pire telle­ment à chaque seconde que l’im­pé­ra­tif du titre de son dernier spec­tacle, Aimez-moi, sonnait autant comme un appel auquel on a répondu volon­tiers présente lorsqu’on l’avait décou­vert au Radiant-Belle­vue, encore en rodage, et c’était déjà beau. Vous avez de la chance : il passe pour la première fois à la télé histoire de rire un peu pendant le confi­ne­ment, et en plus c’est gratuit, grâce à France 5 qui lui consacre en prime une soirée spéciale. On lui doit à peu près tout de ce qui fait le comique popu­laire français aujourd’­hui ; il a inspiré Muriel Robin qui a inspiré Florence Foresti : moins de vannes que dans le stand up, un art sans pareil pour croquer la vie quoti­dienne et une fine dose d’ob­ser­va­tion sociale pour conver­tir les névroses de ses contem­po­rains en rires. C’est d’ailleurs ce qu’il réus­sit parti­cu­liè­re­ment bien dans Aimez-moi, son « spec­tacle le plus person­nel » selon ses propres dires. Il n’épargne ni son physique de rapace hébété ni ses problèmes de couple avec des jeunes hommes un peu trop jeunes pour lui… Avec dans cette gale­rie de soli­tudes le portrait d’un dépres­sif qui laisse des messages sur les répon­deurs des chan­teurs en citant les paroles des chan­sons tristes dans lesquelles il se recon­naît tant (La Mala­die d’amour ou Je suis malade). C’est aussi drôle qu’é­mou­vant. L’écri­ture de Palmade a toujours débordé de la petite confes­sion sur soi-même, contrai­re­ment à nombre de comiques d’aujourd’­hui. En prime, sa silhouette dégin­gan­dée, la détresse de l’homme et sa soli­tude en font, en vieillis­sant, un acteur encore plus émou­vant. Modeste (dans ses sujets), on ne peut plus popu­laire (dans ses approches), c’est ce qui s’ap­pelle un grand monsieur qu’on est prêt à aimer jusqu’au bout. En espé­rant qu’il revienne rapi­de­ment sur une scène lyon­naise comme c’était prévu (la Comé­die Odéon ?), qu’on lui fasse le triomphe qu’il mérite.

Aimez-moi de Pierre Palmade vendredi 20 novembre à 22h15 sur France 5, précédé d’une soirée spéciale, puis dispo­nible sur le replay France Tv.

Vincent Lacoste et la jeune fille

Vincent Lacoste n’est pas seulement un acteur de comédie. Vous pouvez d’ailleurs voir actuellement Mes jours de gloire sur Canal +, joli premier film sur la dépression pour lequel on l’avait rencontré (lire l’entretien << ici >>). Avec Amanda, il trouvait son plus beau rôle drama...

Camille chante et danse à Four­vière

C’est LA chorégraphe sud-africaine qui a bousculé tous les codes du corps et des représentations du spectacle vivant depuis les années 2000, et ce, du hip-hop à l’opéra. Volontiers provocatrice mais toujours énergique, ludique et pleine de dérision, Robyn Orlin n’a jamais hésité ...

40 ans de Jazz à Vienne: c’est parti !

La voilà la bonne nouvelle, tombée le temps d'un Facebook live : "La configuration du Théâtre Antique de Vienne permet aujourd'hui à Jazz à Vienne d’envisager des concerts cet été." On vous avait déjà alléché en avant-première avec la plupart des noms de cette 40e édition et la n...

Ravi­gote, le pique-nique du chef !

A emporter. C'est depuis déjà longtemps une de nos cantines préférées, au rapport qualité-prix imbattable. En attendant la réouverture des terrasses et restaurants prévue le 2 juin, la salle à manger de Ravigote, derrière la place Guichard, est encore vide. Mais les loupiotes de ...

M ferait bien la Halle

Rentrée. C'est ce qui s'appelle une date bien choisie. Alors que les rassemblements de plus de 100 personnes resteront probablement interdits encore tout l'été, à défaut d'aller le revoir aux Nuits de Fourvière où il avait mis le feu l'année dernière, vous pourrez retrouver M en ...