Sortir à Lyon
Partager cet article :

Un nouveau café-théâtre pour l’OL

Le « Théâtre à l’Ouest » arri­ve… à l’est de Lyon. Parmi les nombreux projets dévoi­lés en décembre par OL Groupe sur son site multi-loisirs en 2021, il en est un qui n’a pas fait autant de bruit que la vague de surf arti­fi­ciel : la créa­tion d’une salle de café-théâtre de 390 places. Une décli­nai­son de l’éta­blis­se­ment rouen­nais du même nom, déjà dirigé par Loïc Bonnet. Une « petite » salle pour l’OL mais maousse costaude pour le café-théâtre à Lyon : c’est plus que la Comé­die Odéon (292 places en Presqu’Île), avec qui Loïc Bonnet compte juste­ment travailler, notam­ment pour propo­ser « des créa­tions de spec­tacle avant de partir en tour­née ». Un lieu ambi­tieux, donc plus grand même que le Kara­van théâtre de Chas­sieu, juste à coté (377 places). L’éco-système du café-théâtre à Lyon pour­rait donc bien s’en trou­ver boule­versé, après notam­ment la Radiant-Belle­vue à Caluire ou le Tobog­gan à Décines, autres salles grand format qui s’ouvrent de plus en plus à l’hu­mour.

L’of­fen­sive de la culture privée

Avec le déve­lop­pe­ment conjoint da la ligne du tram­way T7 et du pôle loisirs de l’OL, ce nouveau né dont l’ac­cou­che­ment est prévu pour novembre 2021, avec Jean-Michel Aulas pour action­naire, a tout pour atti­rer les familles et le grand public métro­po­li­tain. Après le projet « Coblod » d’une cité créa­tive de 9000 m2 sur le site de l’an­cien Ikea à Saint-Priest, regrou­pant salle de concert de 4000 places, théâtre et bras­seire Ninkasi à l’ho­ri­zon 2022, c’est la culture du diver­tis­se­ment haï par les Verts qui trouvent son éman­ci­pa­tion dans la Métro­pole à travers plusieurs projets privés d’en­ver­gure. Une façon de lais­ser aux spec­ta­teurs le choix, sur l’en­semble de la Métro­pole.

David Gossart et Luc Hernan­dez