Sortir à Lyon
Partager cet article :

La Bibli de la Part-Dieu est ouverte !

Vous aussi vous rêvez de trou­ver le film avec Sean Connery que vous n’avez pas vu ? Ou la biogra­phie d’Eric Rohmer qui manque à votre collec­tion (c’est notre cas)… Bonne nouvelle : que ce soit un livre, un film ou un docu­ment quel­conque, si la Biblio­thèque muni­ci­pale de la Part-Dieu est toujours fermée au public, vous pouvez des aujourd’­hui réser­ver les docu­ments qui vien­dront égayer votre confi­ne­ment, et aller les cher­cher à partir de mercredi 18 novembre.

Films, livres ou docu­ments divers : les rayons à parte de vue de la BM de la Part-Dieu.

Après 15 jours d’iner­tie admi­nis­tra­tive (on est en France), le service « Clique & collecte » prêt à empor­ter est désor­mais opéra­tion­nel. Le mode d’em­ploi est simple : vous réser­vez en ligne, et venez récu­pé­rer votre commande à l’en­trée des Cuiras­siers, face au niveau 1 du Centre commer­cial, qui lui reste bien fermé. ça vous évitera toujours de claquer trop d’argent à la Fnac… Espé­rons que ce dispo­si­tif puisse s’élar­gir rapi­de­ment aux autres biblio­thèques de la ville et des alen­tours. Et rappe­lons, qu’en atten­dant, il est toujours possible de comman­der des livres chez votre libraire.

Le site de la Biblio­thèque de la Part-Dieu. (photos Xavier Cour­raud)

Quais du polar sur les berges

"Décoiffant », « sanglantissime », « incontournable », « un vaccinodrome pour lutter contre la mauvaise littérature »… Quais du polar a attendu bien trop longtemps, après deux confinements qui lui sont tombés sur le dos, pour ne pas revenir encore plus saignant. Décalé, reporté, ...

Plaire, aimer et courir vite

Le beau film de Christophe Honoré Plaire, aimer et courir vite, devait initialement s’appeler Plaire, baiser et courir vite, ce qui aurait pu être aussi le titre de cet imposant Journal sexuel d’un garçon d’aujourd’hui de 2300 pages (!), comme une radiographie autobiographique de...

Pier­ric Bailly : mon père, cet anti-héros

A la place du père, il avait dressé le plus beau des tombeaux dans L’Homme des bois en 2017, chronique de la disparition paternelle dans son Jura natal à la suite d’une mort accidentelle restée inexpliquée. Depuis, cet écrivain amateur de rap et détracteur d’Alain Souchon (une al...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...