Sortir à Lyon
Partager cet article :

7e : le parc Blan­dan près de chez vous

En 1942, le fort de La Motte (aussi écrit « Lamothe ») prend le nom de « caserne Sergent-Blan­dan » à l’oc­ca­sion du cente­naire de la mort du sergent Jean-Pierre Blan­dan. Celui-ci perdit la vie à 23 ans en Algé­rie, après avoir résisté jusqu’au bout face à 300 cava­liers arabes alors qu’il ache­mi­nait du cour­rier entre deux camps… Ouvert en 2014 aux Lyon­nais après avoir accueilli les appe­lés pour leurs « trois jours » au temp du service mili­taire, on a dû attendre 2019 pour pouvoir se prome­ner en haut du fort.

La caserne Blan­dan, juste avant sa ferme­ture défi­ni­tive en 1999.

Aujourd’­hui, le parc Blan­dan n’a pas fini sa muta­tion. Le château et le maga­sin d’armes devraient accueillir un hôtel et un restau­rant courant 2021. En atten­dant, c’est sûre­ment le parc lyon­nais qui possède la plus riche histoire. Place tactique dès l’époque gallo-romaine, à la croi­sée d’an­ciennes voies romaines (un médaillon incrusté dans la cour du château de La Motte témoigne d’ailleurs de l’empe­reur Commode, fils de Marc Aurèle). Le château s’édi­fiera au XVe siècle comme repaire avec vue impre­nable alen­tour. Au beau milieu de la route vers l’Ita­lie, il accueille plusieurs person­na­li­tés royales à faire frétiller Stéphane Bern (né juste à côté, dans le 3e, mais un peu plus tard…). Marie de Médi­cis y séjourna deux fois, dont une première pour son mariage avec Henri IV en 1600. Après la Première Guerre Mondiale, il devien­dra une cité mili­taire, puis la troi­sième plus grande caserne de Lyon. Aujourd’­hui, vous ne devriez plus y croi­ser personne en costumes ou en uniformes, à part peut-être quelques allu­més dégui­sés au temps du confi­ne­ment, ou les gardiens du parc… Mais vous pouvez profi­ter d’une grande prai­rie de 15 000 m2 et de nombreux terrains de sport équi­pés, mais qu’il va falloir pratiquer cette fois en soli­taire pendant un mois… au moins. En vous prome­nant, vous pour­rez toujours rêvé à ce qu’é­tait avant le parc du Sergent-Blan­dan…

En atten­dant les beaux jours…

Parc Blan­dan, 37 rue du Repos, Lyon 7e. Ouvert de 6h30 à 22h30. En savoir plus

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

La vie en musique et en pyjama !

Comédie musicale. Vous passez toutes vos journées en pyjama depuis le début du confinement ? Profitez de cette tenue pour écouter la version concert de The Pajama Game, une comédie musicale improbable des années cinquante qui parle d’un amour impossible entre une syndicaliste et ...

Belle et Jean-Sébas­tien

Ballet. « La danse est à la marche ce que le chant est au parlé » nous avait confié il y a quelque temps lors d'une interview la grande chorégraphe Anne Teresa de Keersmaeker. « Je continue de penser que toutes les musiques peuvent être dansées, mais la musique du XXe siècle a to...