Sortir à Lyon
Partager cet article :

7e : le parc Blan­dan près de chez vous

En 1942, le fort de La Motte (aussi écrit « Lamothe ») prend le nom de « caserne Sergent-Blan­dan » à l’oc­ca­sion du cente­naire de la mort du sergent Jean-Pierre Blan­dan. Celui-ci perdit la vie à 23 ans en Algé­rie, après avoir résisté jusqu’au bout face à 300 cava­liers arabes alors qu’il ache­mi­nait du cour­rier entre deux camps… Ouvert en 2014 aux Lyon­nais après avoir accueilli les appe­lés pour leurs « trois jours » au temp du service mili­taire, on a dû attendre 2019 pour pouvoir se prome­ner en haut du fort.

La caserne Blan­dan, juste avant sa ferme­ture défi­ni­tive en 1999.

Aujourd’­hui, le parc Blan­dan n’a pas fini sa muta­tion. Le château et le maga­sin d’armes devraient accueillir un hôtel et un restau­rant courant 2021. En atten­dant, c’est sûre­ment le parc lyon­nais qui possède la plus riche histoire. Place tactique dès l’époque gallo-romaine, à la croi­sée d’an­ciennes voies romaines (un médaillon incrusté dans la cour du château de La Motte témoigne d’ailleurs de l’empe­reur Commode, fils de Marc Aurèle). Le château s’édi­fiera au XVe siècle comme repaire avec vue impre­nable alen­tour. Au beau milieu de la route vers l’Ita­lie, il accueille plusieurs person­na­li­tés royales à faire frétiller Stéphane Bern (né juste à côté, dans le 3e, mais un peu plus tard…). Marie de Médi­cis y séjourna deux fois, dont une première pour son mariage avec Henri IV en 1600. Après la Première Guerre Mondiale, il devien­dra une cité mili­taire, puis la troi­sième plus grande caserne de Lyon. Aujourd’­hui, vous ne devriez plus y croi­ser personne en costumes ou en uniformes, à part peut-être quelques allu­més dégui­sés au temps du confi­ne­ment, ou les gardiens du parc… Mais vous pouvez profi­ter d’une grande prai­rie de 15 000 m2 et de nombreux terrains de sport équi­pés, mais qu’il va falloir pratiquer cette fois en soli­taire pendant un mois… au moins. En vous prome­nant, vous pour­rez toujours rêvé à ce qu’é­tait avant le parc du Sergent-Blan­dan…

En atten­dant les beaux jours…

Parc Blan­dan, 37 rue du Repos, Lyon 7e. Ouvert de 6h30 à 22h30. En savoir plus

Se mettre au frais dans les Grottes de la Balme

Platon n’aurait peut-être jamais écrit le mythe de la caverne s’il avait visité les grottes de la Balme. En tout cas, il est certain qu’il y aurait passé un bon moment. Voyager dans ces grottes, c’est un peu remonter le temps au fil de l’eau et de la roche. On accède à cette cath...

Avec KRAKEN, Les Subs inau­gurent la plus grande terrasse de la ville

  Les Subs ont inauguré la plus grande terrasse de la ville (500 places) au pied d’une oeuvre monumentale pas comme les autres, le Kraken, dont les tentacules de plus de 15 mètres de haut passent même par-dessus le bâtiment originel des Subsistances. Fruit de l’imagination des...

La vallée la plus secrète du Vercors aux eaux cris­tal­lines

Si l’amour donne le vertige, alors le Trièves aussiC’est une vallée secrète, à l’abri des regards. Entourée à l’est par les vertigineuses montagnes du Dévoluy et à l’ouest par l’imposant massif du Vercors, la vallée du Trièves est un écrin préservé du tourisme de masse. Elle offr...

La Voulte-sur-Rhône, le coin le plus secret d’Ar­dèche

C’est un petit coin d’Ardèche prisé des cyclistes à l’arrivée du printemps. Au XIXe siècle, ses anciennes fonderies l’ont rendu prospère, avant de fermer en 1890. L’ancien site industriel et ses quatre hauts-fourneaux — classés monuments historiques depuis 1996 — se visitent enco...