Sortir à Lyon
Partager cet article :

Vue verti­gi­neuse du Parc de Four­vière

C’est le parc le plus verti­gi­neux de Lyon, en parti­cu­lier grâce à sa passe­relle des quatre-Vents. Situé au sommet de la colline de Four­vière, le Parc des Hauteurs offre une vue pano­ra­mique sur la colline de la Croix-Rousse, la Saône ou encore les jardins de congré­ga­tions reli­gieuses. Pour en prendre plein les yeux, il suffit de suivre le chemin du Viaduc tracé sur l’iti­né­raire de l’an­cien chemin de fer qui servait à trans­por­ter les corbillards depuis le funi­cu­laire Saint-Paul jusqu’au cime­tière de Loyasse. L’autre atout de ce parc ombragé, c’est qu’il permet de relier plusieurs jardins entre eux, comme celui du Rosaire sous la basi­lique de Four­vière, l’es­pla­nade de la Sarra et même le cime­tière de Loyasse. Et puisque les cime­tières restent ouverts, profi­tez-en pour aller rendre visite aux célé­bri­tés lyon­naises qui y reposent, comme Édouard Herriot ou Pierre Bossan, l’ar­chi­tecte de Four­vière.

Parc des Hauteurs, espla­nade de Four­vière, Lyon 5e. Ouvert 24h/24h.

Une des vues impre­nables du Parc des Hauteurs sur la colline de Four­vière. (DR)

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Régis Jauf­fret cherche papa déses­pé­ré­ment

Entretien Radio. Régis Jauffret a étanché sa soif de fiction depuis des lustres, avec un génie littéraire qui nous a souvent laissé pantois. Dans Sévère, il inventait une langue sexuelle à la première personne du féminin écrite à partir de l'affaire du banquier Stern, aux tendanc...

Quand Stefan Zweig était à Lyon

Lecture. On le sait peu, mais l’auteur du Joueur d’échecs et de Vingt-quatre heures de la vie d’une femme s’est intéressé de près à l’une des pages les plus sanglantes de l’histoire lyonnaise. Dans son recueil de nouvelles La Confusion des sentiments et autres récits, traduites p...