Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le charme à la Lyon­naise

C’est le parc de la Métro­pole qui allie le mieux nature, patri­moine et bota­nique. Situé dans l’ouest lyon­nais, le domaine de Lacroix-Laval plaît autant aux amou­reux de la nature avec ses bois et clai­rière qu’aux spor­tifs avec son parcours santé ou encore aux enfants qui peuvent faire un tour de poney. Mais la star reste le château, planté au milieu d’un rigou­reux jardin à la française qui contraste avec la folle nature alen­tour. Recons­truite sur les ruines d’un ancien manoir du XIIe siècle, cette maison de plai­sance a été dessi­née par Souf­flot, l’ar­chi­tecte de la façade du Grand Hôtel Dieu à Lyon et du Panthéon à Paris.

En 1990, quelques années après que le Dépar­te­ment a racheté le domaine à l’Etat, le château se voit attri­buer une fonc­tion que Souf­flot n’avait certai­ne­ment pas prévu : il est trans­formé en musée de la poupée. Jusqu’en 2007, pas moins de 12 000 poupées ont émer­veillé autant que fait cauche­mar­der des centaines de milliers d’en­fants. En septembre 2021, le château rouvrira de nouveau ses portes, pour accueillir cette fois un centre de forma­tion culi­naire chapeauté par le chef étoilé Chris­tian Tête­doie.

Parc de Lacroix-Laval

Plus local tu meurs

On espère que les futurs appren­tis s’ins­pi­re­ront de deux autre trésor du domaine: le pota­ger et la rose­raie, tous deux histo­riques. Car on a tendance à l’ou­blier, mais aux XIXe et XXe siècle, la région lyon­naise devint un centre horti­cole de réfé­rence avec la créa­tion de 40 000 varié­tés de fleurs, fruits et légumes. Depuis 2008, le pota­ger et la rose­raie sont deve­nus des conser­va­toires de varié­tés culti­vées d’ori­gine locale, regrou­pant entre autres 135 varié­tés de roses créées dans le bassin lyon­nais. Du local de chez local en somme. Ce n’est pas pour rien que le domaine obtenu le le label « Jardin remarquable » pour son inté­rêt cultu­rel, esthé­tique, histo­rique et bota­nique. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir grand les yeux.

Domaine de Lacroix-Laval, 1171 Avenue Lacroix-Laval, Marcy-l’Étoile. Ouvert de 6h à 22h en été et de 7h à 20h en hiver. marcy­le­toile.fr

Ecou­tez Kaame­lott avant de le voir !

Cette fois, ça devrait être la bonne ! Après avoir été repoussé deux fois en 2020, Kaamelott premier volet - le film le plus attendu de la région (et au-delà) - devrait sortir comme le prochain James Bond au printemps 2021, même s'il n'est toujours pas daté. En attendant, vous po...

L’Ombre de Staline, à voir en Vod

Un dernier film en Vod avant la réouverture des cinémas ? Puisqu'il fait froid, autant partir pour les grands froids soviétiques avec L'Ombre de Staline, thriller historique levant le voile sur l'Holomodor, l'extermination par la faim décidée par le régime stalinien. Haletant et ...

Philippe Decou­flé fait le show en ligne

C’est un des spectacles les plus époustouflants qu’on avait vu à la Maison de la danse ces dernières années. Créé en 2016, Contact est désormais disponible en intégralité gratuitement sur Numeridanse, le site de référence qui permet d'entrer dans la ronde chorégraphique et qui vi...

Inter­ven­tion divine

Jacques Chambon n'est pas seulement un des meilleurs auteur-acteur-humoriste de la scène lyonnaise. Il a aussi écrit une pièce dite « dramatique », qui lui tient on ne peut plus à cœur, et que le théâtre Comédie Odéon lui permet de reprendre en cette rentrée. Incompréhension, inc...

Lââm : retour vers le futur !

Lisse baby, lisse Toi aussi tu rêvais d’avoir un fer Babyliss (pour ne pas citer de marque) pour te lisser ou te gaufrer les cheveux en regardant Hit Machine ? Ton modèle capillaire d’alors : Lââm et ses longueurs blondes qui changeais de forme à chacune des émissions de Charl...