Sortir à Lyon
Partager cet article :

Pota­ger local et « jardin remarquable »

C’est le parc de la Métro­pole qui allie le mieux nature, patri­moine et bota­nique. Situé dans l’ouest lyon­nais, le domaine de Lacroix-Laval plaît autant aux amou­reux de la nature avec ses bois et clai­rière qu’aux spor­tifs avec son parcours santé ou encore aux enfants qui peuvent faire un tour de poney. Mais la star reste le château, planté au milieu d’un rigou­reux jardin à la française qui contraste avec la folle nature alen­tour. Recons­truite sur les ruines d’un ancien manoir du XIIe siècle, cette maison de plai­sance a été dessi­née par Souf­flot, l’ar­chi­tecte de la façade du Grand Hôtel Dieu à Lyon et du Panthéon à Paris.

En 1990, quelques années après que le Dépar­te­ment a racheté le domaine à l’Etat, le château se voit attri­buer une fonc­tion que Souf­flot n’avait certai­ne­ment pas prévu : il est trans­formé en musée de la poupée. Jusqu’en 2007, pas moins de 12 000 poupées ont émer­veillé autant que fait cauche­mar­der des centaines de milliers d’en­fants. En septembre 2021, le château a rouvert de nouveau ses portes, pour accueillir cette fois un centre de forma­tion culi­naire chapeauté par le chef étoilé Chris­tian Tête­doie.

Parc de Lacroix-Laval

Plus local tu meurs

On espère que les futurs appren­tis s’ins­pi­re­ront de deux autres trésors du domaine: le pota­ger et la rose­raie, tous deux histo­riques. Car on a tendance à l’ou­blier, mais aux XIXe et XXe siècle, la région lyon­naise devint un centre horti­cole de réfé­rence avec la créa­tion de 40 000 varié­tés de fleurs, fruits et légumes. Depuis 2008, le pota­ger et la rose­raie sont deve­nus des conser­va­toires de varié­tés culti­vées d’ori­gine locale, regrou­pant entre autres 135 varié­tés de roses créées dans le bassin lyon­nais. Du local de chez local en somme. Ce n’est pas pour rien que le domaine obtenu le le label « Jardin remarquable » pour son inté­rêt cultu­rel, esthé­tique, histo­rique et bota­nique. Il ne vous reste plus qu’à ouvrir grand les yeux.

Domaine de Lacroix-Laval, 1171 Avenue Lacroix-Laval, Marcy-l’Étoile. Ouvert de 6h à 22h en été et de 7h à 20h en hiver. marcy­le­toile.fr

Avec KRAKEN, Les Subs inau­gurent la plus grande terrasse de la ville

  Les Subs ont inauguré la plus grande terrasse de la ville (500 places) au pied d’une oeuvre monumentale pas comme les autres, le Kraken, dont les tentacules de plus de 15 mètres de haut passent même par-dessus le bâtiment originel des Subsistances. Fruit de l’imagination des...

La vallée la plus secrète du Vercors aux eaux cris­tal­lines

Si l’amour donne le vertige, alors le Trièves aussiC’est une vallée secrète, à l’abri des regards. Entourée à l’est par les vertigineuses montagnes du Dévoluy et à l’ouest par l’imposant massif du Vercors, la vallée du Trièves est un écrin préservé du tourisme de masse. Elle offr...

La Voulte-sur-Rhône, le coin le plus secret d’Ar­dèche

C’est un petit coin d’Ardèche prisé des cyclistes à l’arrivée du printemps. Au XIXe siècle, ses anciennes fonderies l’ont rendu prospère, avant de fermer en 1890. L’ancien site industriel et ses quatre hauts-fourneaux — classés monuments historiques depuis 1996 — se visitent enco...

Le nouveau cirque Bouglione fait sa révo­lu­tion écolo­gique

La lutte contre la maltraitance animale et pour la préservation des espèces a bouleversé l'organisation des cirques traditionnels. La famille Bouglione est le premier grand cirque à faire sa révolution écologique : à Confluence, vous pourrez voir des lions, des éléphants ou même ...