Sortir à Lyon
Partager cet article :

Faune sauvage, marmottes et pano­rama sur le lac d’An­necy

Randonnée au massif des Bauges
Dépaysement total au massif des Bauges.

Lorsqu’on tape son nom dans un moteur de recherche, le massif des Bauges fait l’ef­fet d’un bon restau­rant : avec 4,8 étoiles sur 5 et une pluie de commen­taires dithy­ram­biques sur ses paysages, il s’im­pose comme une valeur sûre. Déjà plébis­cité par les marcheurs, le lieu se pare ce prin­temps de trois nouveaux chemins de randon­née de deux, quatre ou six jours. Le temps d’un week-end, on se laisse tenter par le tour de Banc Plat, une itiné­rance tout en douceur au plus proche de la nature au sein de la Réserve natio­nale de chasse et de faune sauvage. Le dépay­se­ment est total avec une nuit au refuge de La Combe, véri­table alpage fermier où offi­cient Marie et Stéphane accom­pa­gnés de leurs chèvres et de leurs brebis à 1 572 mètres d’al­ti­tude. Idéal pour une pause où reti­rer ses chaus­sures, dormir à la fraîche et dégus­ter de déli­cieux fromages.

Marmottes, anémones des Alpes et pano­rama sur le lac d’An­necy

Une fois garé au parking du Petit Repo­soir, au-dessus de Belle­combe-en-Bauges, on suit la route fores­tière jusqu’au col de Bornette. La traver­sée de la forêt amène à un pano­rama sur le lac d’An­necy. Après quelques sentiers qui grimpent, c’est l’as­cen­sion du mont Trélod — comp­ter 1 h 20 — qui vaut le détour. Tout un tas d’en­droits patri­mo­niaux sont à décou­vrir alen­tour : le point de vue depuis la pointe de Banc Plat, la montagne du Char­bon et le sommet de Lanche Close, les tradi­tion­nels chalets du Rosay. Pour le plai­sir des yeux, de petites fleurs jaunes bapti­sées « anémones des Alpes » parsèment le chemin — éviter de les humer, elles sont aussi toxiques que char­mantes. Avec un peu de chance, les stars du coin, marmottes et chamois, seront aussi de la partie.

Massif des Bauges. Depuis le centre-ville de Lyon, comp­ter moins de deux heures en voiture via l’A43.

Se mettre au frais dans les Grottes de la Balme

Platon n’aurait peut-être jamais écrit le mythe de la caverne s’il avait visité les grottes de la Balme. En tout cas, il est certain qu’il y aurait passé un bon moment. Voyager dans ces grottes, c’est un peu remonter le temps au fil de l’eau et de la roche. On accède à cette cath...

Avec KRAKEN, Les Subs inau­gurent la plus grande terrasse de la ville

  Les Subs ont inauguré la plus grande terrasse de la ville (500 places) au pied d’une oeuvre monumentale pas comme les autres, le Kraken, dont les tentacules de plus de 15 mètres de haut passent même par-dessus le bâtiment originel des Subsistances. Fruit de l’imagination des...

La vallée la plus secrète du Vercors aux eaux cris­tal­lines

Si l’amour donne le vertige, alors le Trièves aussiC’est une vallée secrète, à l’abri des regards. Entourée à l’est par les vertigineuses montagnes du Dévoluy et à l’ouest par l’imposant massif du Vercors, la vallée du Trièves est un écrin préservé du tourisme de masse. Elle offr...

La Voulte-sur-Rhône, le coin le plus secret d’Ar­dèche

C’est un petit coin d’Ardèche prisé des cyclistes à l’arrivée du printemps. Au XIXe siècle, ses anciennes fonderies l’ont rendu prospère, avant de fermer en 1890. L’ancien site industriel et ses quatre hauts-fourneaux — classés monuments historiques depuis 1996 — se visitent enco...