Sortir à Lyon
Partager cet article :

Et si vous décou­vriez l’art en plein air dans les monts d’Ar­dèche ?

Tour à eau de Gilles Clément dans les monts d'Ardèche sous la neige.
La Tour à eau de Gilles Clément dans les monts d'Ardèche.

Il n’y a pas que les gale­ries, les grands hangars ou les musées pour contem­pler l’art contem­po­rain. La nature en fait aussi parfois un formi­dable écrin. C’est le cas dans les montagnes d’Ar­dèche, à l’en­droit où se sépare l’écou­le­ment des eaux en direc­tion de l’At­lan­tique ou de la Médi­ter­ra­née. Au sommet du mont Mézenc (celui d’Alexandre Astier), la diffé­rence se dessine à l’œil nu : d’un côté, le Velay et ses vallons aux courbes tendres ; de l’autre, les reliefs abrupts des Cévennes ardé­choises.

À la croi­sée des fleuves, la ligne invi­sible du « Partage des eaux » s’est muée en ligne artis­tique, obser­vable par tous les temps depuis 2017. Sur plus de 100 kilo­mètres de chemins de randon­née au départ de Saint-Agrève, une collec­tion de sept œuvres à ciel ouvert nous fait oublier le sac à dos et les pieds endo­lo­ris.

Le Partage des Eaux, oeuvre de Felice Varini à Mazan l’Ab­baye.

Coup de cœur pour les bulles dorées de l’ar­tiste suisse Felice Varini, à obser­ver juché sur le belvé­dère qui surplombe l’abbaye de Mazan. Une fois entre ses murs, les traces de l’œuvre changent tota­le­ment de forme et recouvrent les pierres de feuilles d’or. Autre point de vue inso­lite : la grotte de cris­tal du duo HeHe, posée sur les hauteurs de Saint-Laurent-les-Bains-Laval-d’Au­relle, qui dénote avec le paysage de montagnes et de végé­ta­tion.

Direc­te­ment relié à son envi­ron­ne­ment, « ce cris­tal géant surgis­sant de la terre fait écho à la source d’eau chaude qui jaillit en contre­bas », expliquent ses créa­teurs. Un peu plus loin, on se régale d’une façade parée de miroirs, d’une tour à eau en phono­lites ou d’un phare bleu conçu comme un refuge. Une balade pas comme les autres, qui réveille l’ar­tiste en nous. 

A noter qu’en paral­lèle de ce parcours artis­tique, le collec­tif Topla­mak a imaginé un GPS prévu pour nous emme­ner sur les chemins de traverse. Bapti­sée GeoPoe­ticSo­ciety, l’œuvre trans­forme la géolo­ca­li­sa­tion clas­sique en petites histoires, fictions et aven­tures sur les trajets traver­sés. L’oc­ca­sion d’en apprendre davan­tage sur les insectes, les nuages, le mycé­lium ou les loutres… Et de se perdre dans le paysage, sans Waze pour nous rappe­ler à l’ordre.

Le Partage des eaux, parcours artis­tique dans les monts d’Ar­dèche. Depuis Lyon, comp­ter envi­ron 2 h 30 en voiture. Sortir à Loriol puis suivre Privas et le mont Gerbier-de-Jonc.

Course de traî­neaux entre le Mont-Blanc et le Beau­for­tain

Qui est chaud pour vivre l’expérience polaire ? Les Contamines-Monjoie accueillent pour la sixième année, la mythique course de traîneau Conta Musher Race. Les mushers de toute la France se sont réunis au pied du Mont-Blanc pour un beau moment de complicité avec des canidés du Gr...

Marcher en raquettes avec vue sur le Mont-Blanc

A côté de Megève ou Chamonix, la petite station de Cordon vous permet de vous balader en raquettes face au Mont-Blanc, presque jusqu'au bout de la nuit, en n'oubliant pas de déguster le saucisson et la fondue sur place. La rando-neige idéale, pour toute la famille. Au pays du ...

Esca­pade unique en Savoie astro­no­mie et gastro­no­mie

Dans le massif des Bauges, en Savoie, la nature est préservée, et le tourisme de masse une litanie lointaine. Dénué de pollution lumineuse, le ciel promet un spectacle étoilé sublime et l’Auberge d’Aillons et d’Ailleurs compte bien miser là-dessus. L’établissement quatre étoiles ...

Glisse inso­lite dans le grand air du Vercors

Petite station nichée dans le nord du Vercors, Autrans-Méaudre et ses deux villages se distinguent des grandes stations par leur dimension très familiale. En plus des traditionnelles pistes de ski alpin et de son vaste domaine de ski de fond — avec près de 180 kilomètres de parco...