Sortir à Lyon

Amitié trans­al­pine

Franco-italien. AntoLio est la preuve culi­naire par excel­lence que Lyon et l’Ita­lie ont des racines communes. Rien que le nom du restau­rant nous met sur la piste : ne cher­chez pas la faute de dyslexie, AntoLio est le résul­tat de l’ac­co­lade des prénoms des deux créa­teurs, Anto­nio, l’Ita­lien de service au service, et Lionel, le Franco-italien aux four­neaux. Et le résul­tat n’a rien à envier à L’Eclat, restau­rant guindé des quais de Saône que l’Ita­lien remplace désor­mais, avec vue idéale sur Four­vière. Décor chic, service chaleu­reux, plats déli­cieux et quan­ti­tés qui ne font pas la fine bouche, on tient notre nouveau restau­rant italien préféré. La burrata au velouté de butter­nut était un sommet de finesse alors que les riga­toni à l’émincé de poulet et cham­pi­gnons ne lési­naient pas sur la crème. Le pain perdu au cara­mel à failli nous lais­sait sur la touche, mais le limon­cello offert par la maison nous a tiré d’af­faire. Le tout au prix imbat­table de 19€ le midi, sous le regard mysté­rieux d’une Joconde qui se fond dans la tapis­se­rie. C.S.

AntoLio, 13 quai de la Pêche­rie, Lyon 1er. Tél. 04 86 11 22 62. Du lundi au samedi, midi et soir.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

Bon plan [chez soi] Cinéma

Quand la Deneuve tournait à Lyon... Catherine Deneuve, c'est Jean-Paul Belmondo qui en parle le mieux. Dans un film de François Truffaut intitulé La Sirène du Mississipi en 1969, c'est lui qui prononce cette réplique célèbre : « t'aimer, c'est une joie et c'est une souffrance...

Le quatuor Debussy love Keren Ann

La beauté des filles Ils étaient partis en tournée avec Keren Ann pendant plusieurs mois et comptent bien y retourner dès que les conditions sanitaires le permettront. En attendant, les musiciens du quatuor Debussy viennent d'enregistrer, chacun à distance de l'autre mais tous...