Sortir à Lyon
Partager cet article :

NoZe, la terrasse du matin au soir

Terrasses. Pendant le confi­ne­ment, le NoZe a doublé de volume. Comme certains d’entre nous, ajou­te­ront les esprits taquins… Il y a désor­mais une grande salle, qui n’a rien perdu du charme précé­dent, très lumi­neuse, avec un agréable coin salon. Mais surtout, il suffit désor­mais de lever la tête pour trou­ver la terrasse du NoZe et ses char­mantes petites tables (pour deux ou trois), en surplomb.

Dînette entre adultes.

Côté cuisine, on n’est pas du tout dans l’uni­vers de l’école hôte­lière, mais plutôt dans celui de l’uni­vers ména­ger. Ainsi notre « plat du jour » (le jeudi) était une large assiette de légumes farcis. L’es­thé­tique n’est vrai­ment pas archi­tec­tu­rée, ce qui, para­doxa­le­ment évoque la sincé­rité et le produit frais. Tout est bon : la farce, les légumes, non confits mais fondants (auber­gine, cour­gette, tomate, poivrons), le riz légè­re­ment beurré, la salade bien assai­son­née. Quant à la carte, elle procède de l’es­prit en étoile, en forme de dînette, mais pour adultes. On part d’un bol. Ensuite, on choi­sit une « protéine » (le mot est affreux mais la clien­tèle heal­thy y est sensible, pas comme ceux qui ont pris des kilos pendant le confi­ne­ment), boulette de bœuf ou poulet moutarde à l’an­cienne, ou omelette bio, ou enfin aigle­fin beurre noisette. A cela, on ajoute deux « saveurs » parmi houmous, chèvre au miel, carottes cumin, hari­cots rouges, coriandre, etc. « C’est un peu l’al­liance entre ma belle-mère et le mezze », affir­mait un ami. Et contrai­re­ment aux jeux de cartes, c’est ici un plai­sir de piocher. Comme cette formule culmine à 11,50 euros, on vous conseille forte­ment de prendre un dessert (+2,50 euros). Le fondant au choco­lat, réputé « à damner un saint  », a effec­ti­ve­ment de quoi trans­for­mer Four­vière en pandé­mo­nium. On peut y rester la jour­née, du café à l’af­ter­work (eh oui ! Après le télé­tra­vail au café, puis au resto, la Duvel pres­sion et les planches du soir). Lumière, vue (Opéra), bon accueil et bons petits plats, pas plats. On est déci­dé­ment bien mieux qu’au bureau. François Mailhes

NoZe. 13 rue du Grif­fon (angle place Louis Pradel), Lyon 1er. Ouvert tous les jours. On mange à toute heure. Tarifs : formules midi de 11,50 € à 16,50 €. Brunch dimanche : 20 €. Photo : Susie Waroude.

Visi­ter les lieux << ici >>.

Viens manger un kebab de luxe à Four­vière !

Attention c’est éphémère : le temps d’un été, l’esplanade de Fourvière va devenir la terrasse la plus hype de Lyon. En plein renouvellement du site et alors que les travaux sont presque achevés, la Fondation de Fourvière fait souffler un vent de fraîcheur multiculturel en invitan...

Paysans pastiers : les meilleures pâtes de Lyon

Dans cette ferme, on est paysan pastier de pères en fils. Depuis quatre générations, la ferme de la Levratière à Crémieu produit ce dont les Français mangent 8 kilos par an et par personne : des pâtes ! Bio et fabriquées à partir de céréales produites et transformées sur place, o...

Les + belles terrasses arty de Lyon

Les terrasses rouvrent, la culture aussi. Alors pourquoi opposer les deux ? Après notre sélection des plus beaux rooftops de la ville, voici les terrasses où on peut siroter un cocktail en contemplant du street art, en révisant ses classiques de cinéma ou encore en jouant à la pé...

Les + belles terrasses sur les toits de Lyon

Lyon 7 cocktails midi et soir Avec sa déco colorée et son ambiance aux airs de vacances, le Mama Shelter est un repaire lyonnais où il fait bon boire un verre par temps ensoleillé. A compter du 19 mai, il vous sera d’ores et déjà possible de réserver une table en terrasse du r...