Sortir à Lyon

Sous les arbres des quais de Saône

Nouveau. Il a ouvert en janvier, mais on croi­rait que c’était hier après ces longs mois d’in­ter­rup­tion pour urgence sani­taire. Grive, c’est un bistrot à la cuisine simple, locale, raffi­née (et un jus d’hi­bis­cus-menthe qu’on vous conseille par ces chaleurs), et une épice­rie pour empor­ter des produits si vous le dési­rez. C’est surtout désor­mais une des plus agréables de la ville : des tables espa­cées, ombra­gées sous des arbres au feuillage de fougères, face à une des plus belles façades du Vieux-Lyon… en bord de Saône, avec vue sur l’eau. Qui dit mieux ? Personne, d’au­tant que les prix sont restés raison­nables (17 € en deux plats, 20 € en trois) et que la carte est renou­ve­lée tous les jours, sur l’ar­doise qui se trouve juste à côté où vous aurez garé votre vélo. Bref, le temps d’un repas, on n’est plus en ville (très peu de voitures passent au loin quai Fulchi­ron), et on mange des produits frais, comme à la campagne. Le plat du jour peut suffire à vous caler pour l’après-midi, mais on vous conseille le dessert, déli­cat, pas trop sucré mais copieux, présenté en rosace de fruits de saison baignant dans la crème anglaise le jour où nous y étions. La vraie bonne adresse gastro et gour­mande de l’été. L.H.

Grive, bistrot-épice­rie. 1, rue du Vieil Renversé, Lyon 5. Du mardi au samedi midi et soir. 17 € les deux plats, 20 € le menu en trois plats le midi. 04 72 64 15 26. grivee­pi­cier­bis­tro­tier.com

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

Villeur­banne rayonne !

En attendant que Roselyne, nouvelle ministre, ressorte son stock de masques et relance un milieu culturel sinistré, il y a ceux qui ne désarment pas, même s'ils ont été les plus touchés. Le secteur qu'on appelle "musiques actuelles" au ministère de Roselyne est sans doute celui q...

Piquez une tête à la Tête d’Or !

C’est une idée qui avait germé l’été dernier au sein des équipes de la Ville : installer une piscine éphémère au parc de la Tête d’Or, au centre du vélodrome. Eh bien cet été, on pourra goûter la joie de faire des longueurs au coeur de du plus bel écrin de verdure de la ville. 2 ...