Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Bouillon Croix-Rousse casse les prix

Lyon compte désor­mais deux « bouillons », le Bouillon Maurice dans le premier arron­dis­se­ment, et désor­mais depuis quelques jours le Bouillon Croix-Rousse, idéa­le­ment perché sur le plateau, sur la place du même nom. Pour ceux qui auraient glissé sur une saucisse en révi­sant leurs cours d’his­toire culi­naire, les bouillons sont nés au milieu du XIXe siècle, en servant tout d’abord des bouillons, puis en se trans­for­mant en bras­se­ries popu­laires. Le Bouillon Croix-Rousse en a importé l’es­prit (le graphisme de la carte est d’ailleurs forte­ment inspiré du success­full Bouillon Pigalle), et surtout le prin­cipe et les prix : 3 euros la salade de lentilles ou les carottes râpées vinai­grette, et même 2,50 € les 3 œufs de ferme mayo, avec rab de mayo pour ceux qui auraient peur de manquer de choles­té­rol pour lutter contre la Covid-19. Plus besoin d’al­ler se faire allu­mer dans la première bras­se­rie sur-vendue venue. On nous a même offert le camem­bert en fin de repas en lieu et place du bleu d’Au­vergne, manquant ce jour-là. Voilà qui s’ap­pelle un service tip-top, comme la terrasse, qui devrait tenir durant les premiers jours d’au­tom­ne…

Notre cabillaud aïoli en terrasse du Bouillon Croix-Rousse.

Comme on est gour­mands surtout quand on est entre amis, en plus de la saucisse-purée qui vous permet­tra de craquer à peine un billet de 10 pour une formule entrée-plat, on est allé jusqu’à goûter le double 6, 6 escar­gots pour 6 €, parfai­te­ment servis avec pince, puis le cabillaud aïoli aux légumes fondant (14 €), le plat le plus cher de ce vrai bouillon simple et sans chichi, mais parfai­te­ment cuit. La salade de fruits copieuse nous a rappelé la fraî­cheur de l’été. Simple, pas cher, cossu avec une qualité de service qu’on ne trouve pas toujours dans les bras­se­ries huppées du 6e, voilà qui s’ap­pelle l’adresse idéale de la rentrée.

Bouillon Croix-Rousse. 27 place de la Croix-Rousse, Lyon 4e. Sans réser­va­tion. Ouvert tous les jours et en continu le week-end. Entrées à partir de 2,50 €, saucisse-purée 8,50 €, tartare de boeuf ou boeuf bour­gui­gnon 10 €, desserts de 4 à 5,50 €. Comp­tez de 11 à 25 €. Voir leur Face­book << ici >>.

Lyon 6 : Ceviche, la fraî­cheur et le feu

Au même titre que ses cousins de marinade éloignés, le tartare et le carpaccio, le ceviche est un plat adapté au réchauffement climatique. C’est frais, traversé du courant électrique du citron vert et des langues de feu du piment. Des ceviches, il y en a un peu partout en Amériqu...

Terrasse en musique à l’Opéra de Lyon

LUNCH ET APÉRO FESTIFC’est le dernier endroit où l’on cause, en sirotant, mais surtout en écoutant de la musique, la plupart du temps interprétée par des groupes locaux, programmés par le tout nouveau directeur de l'Opéra Underground, Richard Robert, venu des Nuits de Fourvière.C...

Viens manger un kebab de luxe à Four­vière !

Attention c’est éphémère : le temps d’un été, l’esplanade de Fourvière va devenir la terrasse la plus hype de Lyon. En plein renouvellement du site et alors que les travaux sont presque achevés, la Fondation de Fourvière fait souffler un vent de fraîcheur multiculturel en invitan...

Paysans pastiers : les meilleures pâtes de Lyon

Dans cette ferme, on est paysan pastier de pères en fils. Depuis quatre générations, la ferme de la Levratière à Crémieu produit ce dont les Français mangent 8 kilos par an et par personne : des pâtes ! Bio et fabriquées à partir de céréales produites et transformées sur place, o...