Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Bouillon Croix-Rousse casse les prix

Lyon compte désor­mais deux « bouillons », le Bouillon Maurice dans le premier arron­dis­se­ment, et désor­mais depuis quelques jours le Bouillon Croix-Rousse, idéa­le­ment perché sur le plateau, sur la place du même nom. Pour ceux qui auraient glissé sur une saucisse en révi­sant leurs cours d’his­toire culi­naire, les bouillons sont nés au milieu du XIXe siècle, en servant tout d’abord des bouillons, puis en se trans­for­mant en bras­se­ries popu­laires. Le Bouillon Croix-Rousse en a importé l’es­prit (le graphisme de la carte est d’ailleurs forte­ment inspiré du success­full Bouillon Pigalle), et surtout le prin­cipe et les prix : 3 euros la salade de lentilles ou les carottes râpées vinai­grette, et même 2,50 € les 3 œufs de ferme mayo, avec rab de mayo pour ceux qui auraient peur de manquer de choles­té­rol pour lutter contre la Covid-19. Plus besoin d’al­ler se faire allu­mer dans la première bras­se­rie sur-vendue venue. On nous a même offert le camem­bert en fin de repas en lieu et place du bleu d’Au­vergne, manquant ce jour-là. Voilà qui s’ap­pelle un service tip-top, comme la terrasse, qui devrait tenir durant les premiers jours d’au­tom­ne…

Notre cabillaud aïoli en terrasse du Bouillon Croix-Rousse.

Comme on est gour­mands surtout quand on est entre amis, en plus de la saucisse-purée qui vous permet­tra de craquer à peine un billet de 10 pour une formule entrée-plat, on est allé jusqu’à goûter le double 6, 6 escar­gots pour 6 €, parfai­te­ment servis avec pince, puis le cabillaud aïoli aux légumes fondant (14 €), le plat le plus cher de ce vrai bouillon simple et sans chichi, mais parfai­te­ment cuit. La salade de fruits copieuse nous a rappelé la fraî­cheur de l’été. Simple, pas cher, cossu avec une qualité de service qu’on ne trouve pas toujours dans les bras­se­ries huppées du 6e, voilà qui s’ap­pelle l’adresse idéale de la rentrée.

Bouillon Croix-Rousse. 27 place de la Croix-Rousse, Lyon 4e. Sans réser­va­tion. Ouvert tous les jours et en continu le week-end. Entrées à partir de 2,50 €, saucisse-purée 8,50 €, tartare de boeuf ou boeuf bour­gui­gnon 10 €, desserts de 4 à 5,50 €. Comp­tez de 11 à 25 €. Voir leur Face­book << ici >>.

Slalom, le + beau film de la rentrée

Longtemps repoussé, le premier film de Charlène Favier tourné en Savoie sort enfin pour la réouverture des salles le 19 mai prochain. Un sujet brûlant (l'emprise d'un coach sur une jeune skieuse), la révélation d'une cinéaste subtile qui mise sur la complexité des personnages... ...

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

En v’là du concert en v’là !

Ils n’ont pas l’air comme ça, dans leurs costumes de scène à talons hauts, mais les Lyonnais d’Eustache McQueer ont le chic pour marier les contrastes. Avec son premier album, Lake Pearl, le duo nous invitait dans son univers queer fait de paillettes et de larmes, où les boucles ...

L’[édito] de Luc Hernan­dez

Il n'est plus temps de sortir et Exit Mag, avec tous les lieux de spectacles que nous vous conseillons toute l'année et dont il reste solidaire, se met bien évidemment lui aussi en quarantaine. Comme l'écrivait Shakespeare, "ce qu'on ne peut éviter, il faut l'embrasser". Alor...