Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le Bouillon Croix-Rousse casse les prix

Lyon compte désor­mais deux « bouillons », le Bouillon Maurice dans le premier arron­dis­se­ment, et désor­mais depuis quelques jours le Bouillon Croix-Rousse, idéa­le­ment perché sur le plateau, sur la place du même nom. Pour ceux qui auraient glissé sur une saucisse en révi­sant leurs cours d’his­toire culi­naire, les bouillons sont nés au milieu du XIXe siècle, en servant tout d’abord des bouillons, puis en se trans­for­mant en bras­se­ries popu­laires. Le Bouillon Croix-Rousse en a importé l’es­prit (le graphisme de la carte est d’ailleurs forte­ment inspiré du success­full Bouillon Pigalle), et surtout le prin­cipe et les prix : 3 euros la salade de lentilles ou les carottes râpées vinai­grette, et même 2,50 € les 3 œufs de ferme mayo, avec rab de mayo pour ceux qui auraient peur de manquer de choles­té­rol pour lutter contre la Covid-19. Plus besoin d’al­ler se faire allu­mer dans la première bras­se­rie sur-vendue venue. On nous a même offert le camem­bert en fin de repas en lieu et place du bleu d’Au­vergne, manquant ce jour-là. Voilà qui s’ap­pelle un service tip-top, comme la terrasse, qui devrait tenir durant les premiers jours d’au­tom­ne…

Notre cabillaud aïoli en terrasse du Bouillon Croix-Rousse.

Comme on est gour­mands surtout quand on est entre amis, en plus de la saucisse-purée qui vous permet­tra de craquer à peine un billet de 10 pour une formule entrée-plat, on est allé jusqu’à goûter le double 6, 6 escar­gots pour 6 €, parfai­te­ment servis avec pince, puis le cabillaud aïoli aux légumes fondant (14 €), le plat le plus cher de ce vrai bouillon simple et sans chichi, mais parfai­te­ment cuit. La salade de fruits copieuse nous a rappelé la fraî­cheur de l’été. Simple, pas cher, cossu avec une qualité de service qu’on ne trouve pas toujours dans les bras­se­ries huppées du 6e, voilà qui s’ap­pelle l’adresse idéale de la rentrée.

Bouillon Croix-Rousse. 27 place de la Croix-Rousse, Lyon 4e. Sans réser­va­tion. Ouvert tous les jours et en continu le week-end. Entrées à partir de 2,50 €, saucisse-purée 8,50 €, tartare de boeuf ou boeuf bour­gui­gnon 10 €, desserts de 4 à 5,50 €. Comp­tez de 11 à 25 €. Voir leur Face­book << ici >>.

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Petit pays de Gaël Faye sort en Vod

Adapter le best-seller est une gageure et les premières minutes de Petit Pays, qui sort aujourd'hui en Vod, nous ont fait un peu peur. Le réalisateur reste parfois un peu trop prisonnier des scènes du roman, comme celle du vélo, presque inutile dans son adaptation. Mais malgré un...

A dada sur mon traî­neau à Avoriaz

Familial, ludique, dépaysant… Le ski joëring est l’activité de glisse la plus originale pour continuer de profiter de la montagne à tous crins, même quand les remontées sont fermées. Le principe est simple : de la neige, des skis et un cheval attelé pour tracter les skieurs sur d...

Cinéma : 2021, année de tous les dangers

Avant la chute vertigineuse des entrées en 2020 (-70% en moyenne, Covid oblige), on avait laissé le marché lyonnais des salles de cinéma sur une bonne tendance : augmentation générale de près de 5%, avec un retour marqué vers les cinémas de proximité : en 2019, c'était une augmen...

Nouvelle gale­rie à la Croix-Rousse

C'est une galerie format mouchoir de poche, répondant au doux nom deLa taille de mon âme qui a ouvert début décembre place Bertone à la Croix-Rousse. En plus d’avoir eu le courage de lancer leur projet en pleine pandémie, Dominique et Guillaume Ducongé ont opté pour une ligne dir...

Mourad Merzouki, hip hop gratuit !

Mourad Merzouki aime confronter le hip-hop à des disciplines qui lui sonttotalement extérieures. C’est ainsi qu’en 2014, après le succès de son Boxe Boxe avec le quatuor Debussy, il plonge ses danseurs dans un univers virtuel constitué de pixels mouvants qui interagissent en dire...

Tout simple­ment noire

Il est possible de faire un one woman show original qui parle d'immigration avec autant d'impertinence que d'autodérision, utilisant toutes les armes de l'humour : théâtre, composition de personnages, musique, mime et stand up. Venu de France Inter en version chroniques, Roukiata...