Sortir à Lyon
Partager cet article :

Quenelle et tarte aux pralines

C’est un des meilleurs bouchons de Lyon (dans le 3e et dans le 5e), avec désor­­mais son épice­rie avec des produits rien qu’à lui (à Villeur­banne). Trois chemins pour conduire abats, tripes, et autre gastro­no­mie inat­ten­due la cuisine lyon­nais dans vos esto­macs. Plus besoin de préchauf­fer votre four à 240° pour obte­nir la vraie quenelle lyon­naise, gonflée, légère et soli­taire, dans votre assiette. Il ne vous restera qu’à aller la cher­cher si vous êtes à côté, à moins d’un kilo­mètre. Comme pour le précé­dent confi­­ne­­ment (et sans doute pour le prochain aussi…), Daniel et Denise reste actif pendant tout le mois de novembre, et s’il est proba­ble­ment plus diffi­cile de travailler les abats en cuisine à empor­ter, reste que la maison de Joseph Viola compte bien faire honneur aux produits lyon­nais, comme le pâté en croûte (10 €), la poitrine de cochon (11 €) ou même… la quenelle de brochet ! Avec pour les flem­mards qui voudraient en faire leur cantine du midi, des plats du jour variés et des desserts, dont la fameuse tarte aux pralines de Saint-Genix. Il ne vous restera plus qu’à accro­cher la serviette sous la cravate pour faire vrai­ment comme si vous sortiez du bureau…

Daniel et Denise en plats à empor­ter (ou à faire livrer). Du lundi au samedi de 9h30 à 14h30 et de 17h à 20h30. Les plats peuvent être récu­­pé­­rés à partir de 10h ou 17h30. Commande en ligne

Démé­ter, le nouveau barbe­cue géant de Lyon 6e

De l’extérieur, ce tout nouveau restaurant évoque un petit bar/lobby d’hôtel chic. La réalité est cachée derrière. Les deux salles, à la décoration épurée, forment un espace immense, qu’on pensait impossible rue Tronchet. Le propriétaire, Jean Gaultier, a réussi le tour de force ...

Pica­flores, le nouveau resto d’Amé­rique latine à Lyon 7e

Tangui et Pauline ont largement voyagé en Amérique du Sud. Plutôt que de rapporter des recettes traditionnelles, ils sont montés sur un tabouret et regardé tout cela d’un peu plus haut. De fait, leur cuisine est un paysage imaginaire rappelant l’Amérique latine. Ainsi, en entrée ...

Le nouveau Léon de Lyon, c’est vache­ment bon !

Selon Céline (l’écrivain, pas la marque de chaussures) « l’Histoire ne repasse pas les plats ». On voit bien qu’il n’a pas récemment mangé chez Léon de Lyon. Cette institution, dont on apprend qu’elle a failli être remplacée par une supérette, catastrophe numéro 2 après la guerre...

Copain comme canard, le nouveau resto à la gloire des palmi­pèdes

Spécialités canard mais aussi foie gras et pâté en croûte à tomber, desserts et service en prime : Copain comme canard est ma nouvelle bonne adresse de cet hiver à Lyon 3e. Sans oublier un bon café, et pour cause, le patron est aussi torréfacteur. Le restaurant à thème a génér...