Sortir à Lyon
Partager cet article :

Paysans pastiers : les meilleures pâtes de Lyon

Dans cette ferme, on est paysan pastier de pères en fils. Depuis quatre géné­ra­tions, la ferme de la Levra­tière à Crémieu produit ce dont les Français mangent 8 kilos par an et par personne : des pâtes ! Bio et fabriquées à partir de céréales produites et trans­for­mées sur place, on est loin des pâtes du super­mar­ché. En plus de favo­ri­ser le circuit court, la famille Duclos-Gonet propose d’ame­ner un peu d’ori­gi­na­lité à ce plat parfois jugé basique : des pâtes au curry ou encore au piment d’Es­pe­lette, histoire d’ame­ner du goût et de la couleur dans l’as­siet­te… pour l’été ! Béran­gère Duquenne

Duclos-Gonet, ferme de la Levra­tière, 14 route de Lyon à Crémieu (38460). Vente directe à la ferme les mercre­dis vendre­dis et same­dis et dans diffé­rents points de vente lyon­nais : Les Jardins d’El­wan, Lyon 3e ; Ma Ferme en ville, Lyon 1er, 2e, 6e ; Alan­cienne à Villeur­banne ; La Petite froma­ge­rie, Décines. Toutes les adresses sur le site Duclos-Gonet.

La ferme de Crémieu des paysans pastiers Duclos-Gonet.

Chez Muriel, le bouchon de la plus authen­tique des mères lyon­naises

Tenu par Muriel Ferrari, le Café des Artisans est une institution à Lyon... anti-institutionnelle ! Ce bouchon authentique se confond avec l'histoire exceptionnelle de sa patronne, véritable mère lyonnaise dans la grande tradition. L’histoire des débats relatifs à l’authentici...

Démé­ter, le nouveau barbe­cue géant de Lyon 6e

De l’extérieur, ce tout nouveau restaurant évoque un petit bar/lobby d’hôtel chic. La réalité est cachée derrière. Les deux salles, à la décoration épurée, forment un espace immense, qu’on pensait impossible rue Tronchet. Le propriétaire, Jean Gaultier, a réussi le tour de force ...

Pica­flores, le nouveau resto d’Amé­rique latine à Lyon 7e

Tangui et Pauline ont largement voyagé en Amérique du Sud. Plutôt que de rapporter des recettes traditionnelles, ils sont montés sur un tabouret et regardé tout cela d’un peu plus haut. De fait, leur cuisine est un paysage imaginaire rappelant l’Amérique latine. Ainsi, en entrée ...

Le nouveau Léon de Lyon, c’est vache­ment bon !

Selon Céline (l’écrivain, pas la marque de chaussures) « l’Histoire ne repasse pas les plats ». On voit bien qu’il n’a pas récemment mangé chez Léon de Lyon. Cette institution, dont on apprend qu’elle a failli être remplacée par une supérette, catastrophe numéro 2 après la guerre...