Sortir à Lyon
Partager cet article :

Dolce By Sici­lians, le nouveau resto italien aux Brot­teaux

Dolce by sicilians, le nouveau resto italien de Lyon 6e.
La famille Morreale devant son nouveau Dolce by sicilians.

Au commen­ce­ment, il y avait la pizza. Deux familles lyon­naises d’ori­gine sici­lienne ont consti­tué leur empire (restons raison­nable, on n’est plus au temps de Jules César) à base de ce disco­bole de pâte qui a conquis monde. Les frères Lono­bile (7 établis­se­ments) et la famille Morreale (envi­ron autant, si on compte les cousi­nages) viennent pour­tant d’ou­vrir quasi­ment conco­mi­tam­ment deux établis­se­ments sonnant comme un retour ému aux origines, entre Palerme et Syra­cuse. Les frères Lono­bile viennent d’inau­gu­rer Nobile mare à Gerland (la Sicile des produits de la mer) tandis que Vito et Paola Morreale dévoilent Dolce by Sici­lians, un condensé de la cuisine fami­liale insu­laire. Ces derniers ont écumé les villages pour aller aux racines. On ose à peine envi­sa­ger les talents de diplo­mate qu’il faut déployer pour souti­rer à une grand-mère des recettes tenues secrètes de géné­ra­tion en géné­ra­tion (ne pensez pas à ce que tout le monde pense, rien à voir avec la tête de cheval dans le plumard).

La famille Morreale en son nouvel empire, Dolce by sici­lians. (photos Susie Waroude)

Sicile rêvée et rustique

Le décor est assez évoca­teur d’une Sicile rêvée, avec d’énormes citron­niers dégou­li­nant de fruits et des testa di Moro, magni­fiques céra­miques issues de l’amour et de la vengeance. Ce décor clas­sieux met en valeur une cuisine dont les Morreale n’ont heureu­se­ment pas masqué le carac­tère rustique. Les fritto misto de pois­son (genre de tempura), les arran­ci­nis (boules de risotto panées et frites), les canno­lis (des tubes de pâte crous­tillants frits, four­rés d’une crème à base de ricotta) ne sont pas inscrits dans les programmes de diété­tique à côté de la rubrique « les maillots de bain de l’été ». Oui, mais c’est bon. On vous conseille en hors-d’œuvre le trip­tyque de sardines : farcie à la sauce tomate, roulée au citron, frite et vinai­grée, suivi d’un lapin farci au fruits secs. Il sont repré­sen­ta­tifs du génie que l’on peut appor­ter à des produits modestes, et leur perméa­bi­lité aux multiples influences, décou­lant de multiples inva­sions (des temples grecs, des églises baroques, des édifices arabo-normands). De fait s’en­tre­mêlent des câpres, des fruits secs, des olives, des pois­sons et des fruits de mer, de la saucisse au fenouil, des sauces aigre douces, du poulpe à la crème de pois chiches, de l’es­pa­don à la pistache au sein de recettes codi­fiées par l’em­pi­risme, puis proté­gées par le folk­lore. La carte des vins parcoure l’île, jusqu’aux pentes de l’Etna (sédui­sant Nero d’Avola de Cani­catti, comme on en trouve à la Casa Nobile). Reste que le tribut à la simpli­cité et à l’au­then­ti­cité se retrouve dans l’ad­di­tion, plus contem­po­raine.

Dolce by sici­lians. 44 boule­vard des Brot­teaux, Lyon 6e. 04 78 52 22 29. Fermé dimanche. Fritto misto de pesce : 19 euros. Lapin farci aux fruits secs : 27 euros. Poulpe grillé, crème de pois chiche à l’ail : 26 euros. Insa­lata di agrumi : 6 euros.

Armada, le nouveau resto qui remplace le Tire-bouchon

Ce nouveau restaurant, lapereau de quelques semaines, succède au Tire-bouchon, vieux bouchon du Vieux-Lyon. Armada n’a rien à voir avec la flotte de Philippe II d’Espagne. Ça sonne bien voilà tout. La cuisine, contemporaine et décontractée, résonne bien aussi. La preuve, il y a d...

Botani, le nouveau resto parfait de la piscine du Rhône

Oyez! La Piscine du Rhône (aka Tony Bertrand) vient de retrouver un café/restaurant. Après A la piscine, puis Pistache, puis une longue interruption, voici Botani. Le restaurant affirme vouloir faire « le pari d’une cuisine inclusive avec des produits sourcés dans un écosystèm...

Le bistrot Senior, le nouveau resto d’un jeune chef plein d’idées

Au rayon des nouveaux bistrots de la rentrée déjà ouverts pendant les vacances, il y a le restaurant Croûton et son gaspacho de tuerie . Et il y a désormais le Bistrot Senior… Celui-ci n’est pas un état des lieux de la clientèle, mais le souvenir d’un endroit qui fût autrefois un...

Lyon 7 : le meilleur gaspa­cho de la ville !

Croûton, le nouveau bistrot de Lyon 7e, a trouvé la recette idéale pour le gaspacho de l'été : tomate, pastèque et crème de feta. Et c'est bon nom de Zeus ! Cela commencerait à sentir l’Ehpad. Il n’en est rien. Il y a des établissements drainent une clientèle assez mélangée et...