Sortir à Lyon
Partager cet article :

La Table d’Ambre, le nouveau resto d’Ai­nay

La Table d'Ambre, nouveau resto d'Ainay.
Florent Gilibert dans son restaurant La Table d'Ambre.

Le nom de ce restau­rant ressemble à un titre de roman d’hé­roic fantasy. Mais non, rien à voir, les épées magiques et elfes sont hors de propos. D’ambre non plus, tables et couverts ne sont sertis. Il s’agit simple­ment d’un hommage du cuisi­nier Florent Gili­bert à sa fille. Comme le chef a arpenté des restau­rants de type Trois­gros à Roanne et Oasis à la Napoule, il sert presque par réflexe des amuse-bouche. Même pour notre menu déjeu­ner à 24 euros -très bon plan. L’amuse-bouche (à ne pas confondre avec l’amuse-gueeeeule lyon­nais à base de bonnes targettes de sauci­flaille) est le plus souvent un gadget super­fé­ta­toire de style dé à coudre de gaspa­cho. Là, une fine tranche de pale­ron froid sous un mélange de cubes nains de concombre et de pomme Granny Smith, piqués d’une pointe de pesto de fanes de radis, suscitent immé­dia­te­ment l’in­té­rêt, et propulsent l’ap­pé­tit.

Cuisine en double croisé ou comment piquer dans l’as­siette de son voisin

Quand, de surcroît, on s’est déjà aiguisé avec un verre d’un de nos blancs de base préféré Chapeau Melon (Val de Loire type musca­det, sauvi­gnon et melon 50/50, riche, citronné, plam­ple­moussé, 12 °), on a le pied ailé sur les star­ting-blocks. On a ensuite expé­ri­menté en doublé croisé, disci­pline culi­naire qui consiste à piquer dans l’as­siette de son voisin, le menu « Cuisine du marché » du midi et le Menu d’Ambre (45 euros). En entrée côté « marché », une origi­nale mous­se­line de pommes de terre, purée dense, onctueuse, petites pomme de terre taillées en canon et crème de hareng fumé émul­sion légère, élégam­ment présen­tée en monti­cules torsa­dés comme pour un dessert. Le tout traversé par un éclair d’ori­gan. Voilà une cuisine claire, comme le tartare de daurade, réus­sis­sant un accord sur lequel on n’au­rait pas parié : pop corn et agrumes. Mais ça marche. Côté marché : du lieu noir aux côtés d’un risotto d’orge perlé au basi­lic (une réus­site), sauce homar­dine. Encore une bonne idée, comme le cochon du menu voisin décliné en filet, rosé, poitrine crous­tillante (vous enten­dez ce bruit quand on marche sur des graviers), cromesquis d’an­douillette (prix du meilleur acteur dans un second rôle) et crème de boudin noir. Seule la purée de carottes des sables était insi­gni­fiante, ense­ve­lie sous une dune. On finit par d’ex­cel­lents desserts, un pina­co­la­desque ananas, crème coco, fève de tonka pour le menu du jour. La terrasse a peu d’in­té­rêt, sinon la vue sur le sympa­thique maga­sin Les Thés sur terre. On préfère l’in­té­rieur. Quant au service, il est parfait, atten­tionné mais pas servile, de bonne humeur sans faire son show.

La table d’Ambre. 46 rue Frank­lin, Lyon 2e. Fermé dimanche et lundi. 04 72 24 56 12 76. Formule : 20 euros (midi) Menus : 24 euros (midi) 45 et 60 euros. A la carte : Cabillaud, épinards, asperge blanche, émul­sion d’ail, poulpe et palourdes ; canard en tataki, vinaigre de mangue broco­lis et shii­také etc.

Gram e basta, le nouveau resto italien Lyon 3e

Le nouveau resto italien du 3e qui remplace La Balançoire se décline comme un petit frère du resto de quartier Gram & Grum. Miam. L’endroit s’appelait la Balançoire. Apparemment quelqu’un l’a poussée trop fort… Elle n’ y est plus ! Elle est nouvellement remplacée par Gram e ba...

Armada, le nouveau resto qui remplace le Tire-bouchon

Ce nouveau restaurant, lapereau de quelques semaines, succède au Tire-bouchon, vieux bouchon du Vieux-Lyon. Armada n’a rien à voir avec la flotte de Philippe II d’Espagne. Ça sonne bien voilà tout. La cuisine, contemporaine et décontractée, résonne bien aussi. La preuve, il y a d...

Botani, le nouveau resto parfait de la piscine du Rhône

Oyez! La Piscine du Rhône (aka Tony Bertrand) vient de retrouver un café/restaurant. Après A la piscine, puis Pistache, puis une longue interruption, voici Botani. Le restaurant affirme vouloir faire « le pari d’une cuisine inclusive avec des produits sourcés dans un écosystèm...

Le bistrot Senior, le nouveau resto d’un jeune chef plein d’idées

Au rayon des nouveaux bistrots de la rentrée déjà ouverts pendant les vacances, il y a le restaurant Croûton et son gaspacho de tuerie . Et il y a désormais le Bistrot Senior… Celui-ci n’est pas un état des lieux de la clientèle, mais le souvenir d’un endroit qui fût autrefois un...