Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le bistrot Senior, le nouveau resto d’un jeune chef plein d’idées

Le Bistrot Senior, la nouvelle table de la place Sathonay.
Le chef Lucas Bouissou et son acolyte juste après le service.

Au rayon des nouveaux bistrots de la rentrée déjà ouverts pendant les vacances, il y a le restau­rant Croû­ton et son gaspa­cho de tuerie . Et il y a désor­mais le Bistrot Senior… Celui-ci n’est pas un état des lieux de la clien­tèle, mais le souve­nir d’un endroit qui fût autre­fois une cantine pour les personnes âgées. Le Bistrot Senior dispose d’une petite terrasse, d’une part et d’autre de la rue Sergent Blan­dan, petite artère du Satho­nay village lyon­nais. On avoue que, tant que la rue ne sera pas piéto­ni­sée, on préfère l’in­té­rieur, son côté bistrot à l’an­cienne ; le sol, carrelé façon puzzle et multi­co­loré, équi­valent rustique du granito italien. Le cadre est menteur, car rien ne laisse présa­ger d’une cuisine de petits plats, contem­po­raine, qui s’amuse à détour­ner les codes. Ainsi, ce surpre­nant hot dog de poulpe et cochon, relevé de sauce XO. Cette sorte de coulis est une inven­tion hong­kon­gaise épicée, à base de fruits de mer séchés et sautés. De notre point de vue, c’est pour s’en empa­rer que le gouver­ne­ment chinois a défi­ni­ti­ve­ment pris la main­mise sur la pénin­sule. L’en­semble posé sur un pain brio­ché fait un effet bœuf, mais celui-ci ne fait pas partie des ingré­dients…

Cuisine contem­po­raine et web radio

On a aussi parti­cu­liè­re­ment appré­cié un « riz noir frit aux seiches », asso­cié à des éclats de noisettes. Le chef Lucas Bouis­sou est le fils d’un chef étoilé. On dira que la géné­tique n’a aucune influence sur les arts culi­naires, mais aussi que les chiens ne font pas des chats. Le cuisi­nier est, en tout cas, client de la foire aux bonnes idées. La trévise ravise son amer­tume avec de la mozza­rella, des piments fermen­tés, de la poire et des fleurs de capu­cine assez déco­ra­tives pour masquer un plat de carac­tère, puis­sant comme d’ailleurs la plupart des plats. Mis à part des propo­si­tions plus calmes comme la brioche aux foie de volaille et marme­lade d’agrumes. Un mariage forcé, mais réussi. Comme le bao (le chaus­son chinois) réin­carné en version jambon cham­pi­gnons. Le chef s’amuse même avec le dessert régres­sif fétiche des seniors : le Mystère. Ce dessert commer­cia­lisé par Gervais en 1950 existe toujours au rayon congelé. Autant dire que la version de Lucas Bouis­sou est de loin supé­rieure (et moins outra­geu­se­ment sucrée), que la version indus­trielle. Les goûts marqués, la sélec­tion de vins (pas mal de « nature  », mais sans les déviances qui vont du goût de cheval au jus de pomme fermenté), la musique (le restau­rant abrite aussi une web radio, incitent à une rapide revoyure). D’au­tant qu’on n’a pas encore goûté l’in­tri­gant tartare de bœuf aux cerises, amarante et fenouil.

Bistrot Senior. ​​25 rue du Sergent Blan­dan, Lyon 1er . 04 72 26 61 20. Ouvert le soir. Fermé dimanche et lundi. Petits plats entre 8 (pour les plus petits) et 19 euros (pour les plus gros).

Art restau­rant, le resto qui fait bouger Ainay

Si le triptyque entrée/plat/dessert reste solidement ancré à l’heure du déjeuner, un vaste mouvement de fond le pulvérise façon puzzle au moment du dîner. Le tout nouveau Art restaurant obéit à ces nouvelles règles, ou plutôt à l’absence de règles. Tout d’abord le restaurant, équ...

Plat-dessert à moins de 15 € chez Marcelle et Daniel

On nous avait parlé de ce restaurant comme « probablement récent ». Marcelle et Daniel, des prénoms qui martèlent le concept « retour à la cuisine de mémé », incarnent gros comme un pot au feu un mouvement de rétropédalage vers la cuisine d’antan. En réalité, Marcelle et Daniel o...

Le Comp­toir Phénix, le nouveau resto des quais de Saône

Le Phénix, l’oiseau mythique, est connu pour renaître de ses cendres. Le Phénix, l’hôtel, n’a pas attendu d’être incinéré pour opérer une opération cosmétique. Il faut dire que les derniers travaux de rénovation dataient d’il y a trente ans. Adieu l’ambiance vintage, bonjour l’hô...

Saxi­frage, le nouveau resto japo­nais de Lyon 6e

Malgré ce nom qui sonne bien la France, Saxifrage est le tout nouveau restaurant d’une Japonaise. Pour mémoire les saxifrages forment une famille de jolies plantes de rocaille, comestibles. On ne sait pas si la cheffe Yumika Tokita en utilise. En tout cas, son projet, réussi, est...