Sortir à Lyon
Partager cet article :

Gram e basta, le nouveau resto italien Lyon 3e

Gram e basta, le petit frère italien de Gram & Grum à Lyon 3e.
Gram e basta, petit frère italien du Gram & Grum à Lyon 3e.

Le nouveau resto italien du 3e qui remplace La Balançoire se décline comme un petit frère du resto de quar­tier Gram & Grum. Miam.

L’en­droit s’ap­pe­lait la Balançoire. Appa­rem­ment quelqu’un l’a pous­sée trop fort… Elle n’ y est plus ! Elle est nouvel­le­ment rempla­cée par Gram e basta. Le restau­rant se pose comme une dési­nence italienne de Grum & Gram, un gentil bistrot de quar­tier dans lequel on mange très bien. Gram é basta aurait pu s’ap­pe­ler pasta é pizza tant les deux éléments stéréo­ty­piques dominent la carte. Avant de nous insur­ger contre la salade Caesar, il faut signa­ler que tout ce qu’on a goûté par ailleurs était bon. Cette salade Caesar, qui aurait mérité de s’ap­pe­ler Brutus, était le caillou dans la chaus­sure de ce « bistrot italien ». La  salade Caesar  serait née, d’après une histoire contro­ver­sée, au Mexique en 1924. Elle appar­tient au monde roman­tique de « qu’est ce qu’il me reste dans le frigo, houlala, je dois cuisi­ner à truc à la dernière minute pour un client impor­tant » dont font partie la mayon­naise et le club sand­wich. Il y a une base de salade romaine aux larges feuilles, des croû­tons et du parme­san. La juris­pru­dence permet d’ajou­ter des morceaux de poulet. La sauce à base de vinaigre citron et huile d’olive doit avoir du carac­tère et un drôle de petit goût. Le secret vient d’un ajout de sauce Worces­ter­shire, comme dans le bloody Mary. On s’est retrouvé face à une salade anonyme aux feuilles déchique­tées, un assai­son­ne­ment spec­tral et surtout des croû­tons mous. Le croû­ton doit être crous­tillant, sinon autant faire sans. Surtout que d’après nos déduc­tions ils devaient être en pâte à pizza.

Pizza e pasta

Côté pizza en revanche, la pâte bien cuite, ferme, est croquante comme il faut. La tomate qui la recouvre a de la profon­deur (genre Mutti) et la mozza­rella fondue apporte un agréable côté lacté. Un peu de basi­lic quelques tomates cerises pour faire joli, et cela suffit pour faire une bonne Marghe­rita. Un peu d’his­toire : la Marghe­rita a été crée le 11 juin 1889, avec les trois couleurs de l’Ita­lie, pour la Reine Margue­rite de Savoie. Donc on ne mange pas seule­ment de la pizza mais un peu d’his­toire. Comme les linguine à la carbo­nara, symboles de la libé­ra­tion de l’Ita­lie par les Améri­cains, avec du jaune d’œuf, du parme­san et du guan­ciale (lard dans la jour du cochon) et donc surtout pas des lardons et de la crème. Les tomates (deux varié­tés) mozza et pesto bombar­dées de tirs de roquette avaient du goût. De même que la pana cotta au coulis d’abri­cot, parmi les meilleures de la scène locale. L’am­biance et la déco sont très bistrot sympa. Il suffi­rait de jeter Caesar dans la fosse aux lions et tout irait pour le mieux. F.M.

Gram e basta. 223 rue de Créqui, Lyon 3e. 09 88 53 84 51. Fermé samedi, dimanche et lundi soir. Pizzas : entre 11 et 15 euros. Pâtes : entre 12 et 15 euros. Pana cotta : 6 euros. Assiette de char­cu­te­rie italienne à parta­ger : 14 euros. Tomate mozza­rella : 10 euros. Photo : Susie Waroude.

Armada, le nouveau resto qui remplace le Tire-bouchon

Ce nouveau restaurant, lapereau de quelques semaines, succède au Tire-bouchon, vieux bouchon du Vieux-Lyon. Armada n’a rien à voir avec la flotte de Philippe II d’Espagne. Ça sonne bien voilà tout. La cuisine, contemporaine et décontractée, résonne bien aussi. La preuve, il y a d...

Botani, le nouveau resto parfait de la piscine du Rhône

Oyez! La Piscine du Rhône (aka Tony Bertrand) vient de retrouver un café/restaurant. Après A la piscine, puis Pistache, puis une longue interruption, voici Botani. Le restaurant affirme vouloir faire « le pari d’une cuisine inclusive avec des produits sourcés dans un écosystèm...

Le bistrot Senior, le nouveau resto d’un jeune chef plein d’idées

Au rayon des nouveaux bistrots de la rentrée déjà ouverts pendant les vacances, il y a le restaurant Croûton et son gaspacho de tuerie . Et il y a désormais le Bistrot Senior… Celui-ci n’est pas un état des lieux de la clientèle, mais le souvenir d’un endroit qui fût autrefois un...

Lyon 7 : le meilleur gaspa­cho de la ville !

Croûton, le nouveau bistrot de Lyon 7e, a trouvé la recette idéale pour le gaspacho de l'été : tomate, pastèque et crème de feta. Et c'est bon nom de Zeus ! Cela commencerait à sentir l’Ehpad. Il n’en est rien. Il y a des établissements drainent une clientèle assez mélangée et...