Sortir à Lyon

Théâtre théra­pie

Une affiche en noir et blanc avec seule­ment le titre en rouge, ça nous rappelle le meilleur du pire des Skyblog des années 2000. Un peu comme Elodie Frégé, gagnante de la Star Ac’ en 2003. Elodie Frégé, qui n’a eu de cesse de faire des réfé­rences à Mari­lyn Monroe dans sa carrière, que ce soit dans ses clips (Comment t’ap­pelles-tu ce matin ?) ou en tant que modèle (elle a posé pour le photo­graphe Yury Toropt­sov en 2011 dans une robe portée par Mari­lyn, dans une expo hommage à la star). Alors forcé­ment, qui d’autre pour incar­ner Norma Jeane dans la nouvelle pièce d’An­thony Michi­neau, mise en scène par Guillaume Bouchede, Norma Jeane Monroe ? Elodie Frégé incarne la Mari­lyn Monroe des années 60 à l’apo­gée de sa carrière, mais aussi Norma Jean Baker, fragile et addict. Elle va rencon­trer le docteur Ralph Green­son, incarné par Stéphane Hillel, son dernier psycho­logue. La pièce s’at­tache à racon­ter comment Green­son est devenu l’ami, le père, l’agent de la star dans l’in­ti­mité d’une théra­pie, débal­lée sur une scène de théâtre. Mouais… Nelly Pailleux.

Norma Jeane Monroe, d’An­thony Michi­neau, mis en scène par Guillaume Bouchede, mardi 12 et mercredi 13 novembre au Théâtre Tête d’Or, Lyon 3e. De 39 à 49€. thea­tre­te­te­dor.com

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

Le Mans 66 : l’as des as

Biopic. Certes, il y a deux films en un : d'abord la guerre entre Ford et Ferrari qui donnent lieu à de bonnes vieilles scènes d'action ultra-réaliste comme si on était propulsés dans le siège des bolides cultes des années 60 ; ensuite un scénario assez balisé avec scènes de fami...

Faites-vous livrer un bon polar !

On n'avoue ne pas trop comprendre comment on autorise encore Amazon à livrer son industrie culturelle et pas les nombreuses librairies indépendantes lyonnaises... La culture, c'est comme l'alimentarion, favorisons le local, les artisans et le circuit court. De notre point de vue,...