Sortir à Lyon
Partager cet article :

Théâtre théra­pie

Une affiche en noir et blanc avec seule­ment le titre en rouge, ça nous rappelle le meilleur du pire des Skyblog des années 2000. Un peu comme Elodie Frégé, gagnante de la Star Ac’ en 2003. Elodie Frégé, qui n’a eu de cesse de faire des réfé­rences à Mari­lyn Monroe dans sa carrière, que ce soit dans ses clips (Comment t’ap­pelles-tu ce matin ?) ou en tant que modèle (elle a posé pour le photo­graphe Yury Toropt­sov en 2011 dans une robe portée par Mari­lyn, dans une expo hommage à la star). Alors forcé­ment, qui d’autre pour incar­ner Norma Jeane dans la nouvelle pièce d’An­thony Michi­neau, mise en scène par Guillaume Bouchede, Norma Jeane Monroe ? Elodie Frégé incarne la Mari­lyn Monroe des années 60 à l’apo­gée de sa carrière, mais aussi Norma Jean Baker, fragile et addict. Elle va rencon­trer le docteur Ralph Green­son, incarné par Stéphane Hillel, son dernier psycho­logue. La pièce s’at­tache à racon­ter comment Green­son est devenu l’ami, le père, l’agent de la star dans l’in­ti­mité d’une théra­pie, débal­lée sur une scène de théâtre. Mouais… Nelly Pailleux.

Norma Jeane Monroe, d’An­thony Michi­neau, mis en scène par Guillaume Bouchede, mardi 12 et mercredi 13 novembre au Théâtre Tête d’Or, Lyon 3e. De 39 à 49€. thea­tre­te­te­dor.com

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

Conju­rer « La Peur » pour faire société

Depuis l'année dernière, le Collectif X est sur toutes les scènes lyonnaises. Aussi bien celles des plus petits théâtres de la ville, mais pas les moindres comme l’Elysée, que sur celles des institutions dont la petite salle des Célestins. Au sein de ce collectif multicéphale, on...

Lavernhe en Scapin, ça dépote !

Si vous avez loupé l’année dernière aux Célestins Les Fourberies de Scapin, mis en scène par notre sociétaire préféré de la Comédie-Française, Denis Podalydès, vous allez pouvoir vous rattraper ce vendredi soir sur France 5 avec la retransmission du spectacle. On ne boude pas son...